Le téléfilm du jour: Enfance volée

Un téléfilm poignant dénonce les dérives de l’Aide Sociale à l’Enfance, parfois trop attachée à son règlement.

Enfance volée RTBF
Diffusion le 4 avril à 20h55 sur La Une

Achille, 13 ans, est un gosse abîmé, retiré à sa mère lorsque celle-ci l’a balancé au-dessus d’un balcon alors qu’il n’avait que trois ans. Placé dans une famille d’accueil, il s’est peu à peu reconstruit. Jusqu’à ce que l’Aide Sociale à l’enfance (ASE) décide de le changer de foyer. La raison: les Clément deviennent âgés, l’homme est souffrant et l’administration estime que le couple n’est plus en état d’assurer sa mission.

Complètement perdu, Achille est placé dans un nouvel environnement où très vite il perd pied. Sa seule lueur d’espoir est Romain, l’éducateur qui suit son dossier. Celui-ci n’hésite pas à transgresser les règles pour le bien-être de son protégé.

Avec énormément de sobriété, Enfance volée met en lumière le parcours semé d’embûches de ces enfants placés, trop souvent confrontés à la rigidité des institutions. Un propos fort, mis en valeur par un casting impeccable où l’on découvre Maxime Bergeron, un tout jeune acteur extrêmement prometteur et l’incroyable Michaël Youn. À mille lieues de son image potache, l’acteur démontre une fois de plus son talent et livre une interprétation touchante. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité