Formule 1 et MotoGP: l’heure de la reprise

Frustrés par une saison raccourcie, les pilotes de MotoGP et Formule 1 remontent en piste.

Valentino Rossi @Belga
Diffusion le 28 mars à partir de 16h35 sur Tipik

Après des essais hivernaux en demi-teinte, Lewis Hamilton se voulait rassurant: sa Mercedes n’est pas encore au top mais ses divers soucis devraient rapidement se régler. Une nécessité si le champion du monde en titre veut devenir le roi absolu de la Formule 1.

Aujourd’hui détenteur de presque tous les records, il rêve de remporter un huitième titre mondial et de dépasser ainsi Michael Schumacher. Un objectif réaliste mais qui selon les aveux mêmes d’Hamilton sera plus compliqué cette année. Selon lui, quatre équipes pourraient se battre cette année pour le haut du classement: Mercedes, McLaren, Renault et RedBull. Nulle mention de Ferrari qui a connu une saison 2020 catastrophique. Pourtant, du côté de la Scuderia, Carlos Sainz et Charles Leclerc sont plutôt ravis de leurs récents tests. La saison s’annonce donc disputée et livrera ses premiers verdicts sur le circuit de Bahrein.

Non loin de là, à Doha, c’est le championnat moto qui débute. Sans Marc Marquez. Victime d’une grosse chute l’an dernier, le prodige espagnol n’a plus roulé depuis juillet. Ses médecins lui ont refusé de lui donner l’autorisation de revenir pour l’entame de la compétition. 

Désormais pilote officiel Yamaha, Fabio Quartararo aura à cœur de justifier les espoirs placés en lui tandis que le champion en titre, Joan Mir, se déclare “prêt à 70 %”. Et que le vétéran Valentino Rossi, désormais dans l’équipe satellite Petronas, se verrait bien empocher un dixième titre mondial avant la retraite. Avant la course MotoGP, toute l’attention se portera sur la course des Moto2 ou un petit prodige belge fera ses grands débuts Barry Baltus. Un gamin de 16 ans qui pourrait créer la surprise.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité