La Bourgogne d’hier et d’aujourd’hui

Ce soir dans Des racines et des ailes, du sud au nord de la Bourgogne, on retourne sur les traces d'un passé prestigieux.

Des racines et des ailes FR3
Diffusion le 24 mars à 21h05 sur France 3

Carole Gaessler nous emmène dans la Bourgogne d’hier et d’aujourd’hui. On la connaît surtout pour son savoir-vivre, ses vignes, sa gastronomie et, évidemment, pour son patrimoine très riche. C’est surtout sur ce dernier point que l’animatrice va s’attarder, quitte à rendre l’émission un poil barbifiant. En effet, il est intéressant de survoler une région qui compte 300 châteaux forts, mais peut-être pas de tous les visiter.

Qu’à cela ne tienne, maintenant qu’on y est, autant se cultiver. On apprend notamment qu’au début du Moyen Âge, le pays est divisé en seigneuries. Les ducs de Bourgogne cherchent à rivaliser avec le roi dont le domaine est à peine plus grand que leur duché. Ils veulent créer un État indépendant. Pour cela, ils vont protéger leur terre et la doter d’une solide défense. Ce sont ces fameux châteaux forts qui ont permis à la Bourgogne de rester l’un des duchés les plus influents de France pendant près de deux siècles. D’autres monuments témoignent de la puissance des Bourguignons à travers l’Histoire: le château du clos de Vougeot et ses vignes renommées dans le monde entier et le château de Tanlay, véritable manifeste de la Renaissance. D’autres lieux chargés de spiritualité sont immanquables. C’est le cas de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’architecte des monuments historiques Frédéric Didier a fait appel à une technologie révolutionnaire pour y restaurer les sculptures: la greffe numérique. Outre ce haut lieu de pèlerinage, on s’attardera également sur l’Abbaye de Cîteaux. Le berceau et chef de l’Ordre Cistercien abrite une communauté de quinze moines. Nous aurons le privilège de partager leur vie. Pas de doute, la Bourgogne est une terre d’Histoire toujours très vivante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité