Cléopâtre et Marc-Antoine: Morts sur le Nil

Une archéologue lève le voile sur la tombe (probable) de la superstar égyptienne Cléopâtre et de son célèbre amant.

Le mystère Cléopâtre: la dernière reine d’Égypte: Kathleen Martinez France 5
Diffusion le jeudi 4 à 20h50 sur France 5

Cette enquête vaut son pesant de frissons et de croustillantes révélations à propos de celle qui restera à tout jamais “la dernière reine d’Égypte”. Le récit démarre à quelques kilomètres d’Alexandrie, sur le site de fouilles de Taposiris Magna. C’est là, dans ce temple du delta du Nil, que travaille l’archéologue dominicaine Kathleen Martinez (photo) qui, depuis une quinzaine d’années, s’est mis en tête de trouver l’endroit où repose Cléopâtre. À force d’obstination, la scientifique est aujourd’hui en train de résoudre un mystère qui empêche les égyptologues de dormir depuis un sacré bout de temps – environ 2000 ans, pour être (un peu plus) précis. Qu’ont découvert l’archéologue et son équipe dotée de moyens technologiques de pointe? Une tombe contenant deux momies décorées à la feuille d’or, qui sont miraculeusement restées intactes.

L’hypothèse des chercheurs: il s’agirait de la dernière demeure de Cléopâtre – qui se serait suicidée à l’âge de 39 ans suite à sa défaite face au futur empereur Octave – et de son célèbre amant Marc-Antoine qui, lui, aurait mis fin à ses jours en apprenant la mort de sa dulcinée. On a toujours prétendu que le couple avait été enseveli “dans un endroit secret”. Un lieu aujourd’hui dépoussiéré et ausculté minutieusement par ce documentaire riche en énigmes. L’intrigue est racontée sous la forme d’un thriller historique, mais petit à petit, se révèle également un rigoureux portrait posthume de celle qui fut une savante érudite, férue de mathématiques, couronnée à seulement 18 ans et pré-icône féministe sans le savoir.

Plus d'actualité