La folie d’un être humain

Dans son doc 12 jours, Raymond Depardon nous immerge aux marges de la folie et d’instantanés bouleversants d’humanité.

12 jours France 2
Diffusion le mardi 2 à 23h05 sur France 2

En France, un article de loi donne douze jours aux établissements psychiatriques pour présenter des patients hospitalisés sans leur consentement devant un juge des libertés et de la détention pour décider de leur sort. Le célèbre photographe, journaliste et cinéaste Raymond Depardon (10e Chambre, instants d’audience) filme ces entretiens particuliers. Bien entendu, la majorité réclame sa liberté. Mais ce n’est pas si simple. Les cas sont parfois très lourds, comme cet homme qui dit vouloir voir son père béatifié et dont on apprendra plus tard qu’il en est en réalité le meurtrier.

Depardon s’efface devant son sujet, recueille la parole, forcément déformée par la maladie mentale de ces femmes et ces hommes. Et la parole malade veut convaincre à tout prix, s’accroche, confuse, se contredit. Car ce sont les mots et les maux que Depardon filme avec une humanité bienveillante, et qui au fil des entretiens tissent le portrait de la folie, mais surtout d’une détresse humaine qui est comme l’écho de notre monde. Et quand un interné lance au juge: “Je suis fou! J’ai la folie d’un être humain”, il nous pose la question de notre propre condition humaine, nous assurant que nous ne sommes au fond pas bien différents de lui.

Plus d'actualité