Putain, trente ans

Le 2 mars 1991, Gainsbourg s'est barré. La Trois commémore cet anniversaire qui l'aurait fait marrer.

La story Gainsbourg: le punchliner Bertand Burgalat Prod.
Diffusion le dimanche 28 à 21h05 sur La Trois

Soulagement. Le documentaire qui lance la soirée, La Story Gainsbourg, le punchliner, ne nous fait pas le remake en images d’archives du film de Joann Sfar (Gainsbourg vie héroïque). Le documentariste et journaliste musical Stéphane Basset ne zappe pas l’aspect biographique et la chronologie. Mais il nous raconte tout autre chose. Il convoque des spécialistes et des musiciens autour de l’œuvre de l’artiste. Son fil conducteur, ce sont les mots, les phrases, qu’il écrivait ou balançait sur les plateaux télé avec une facilité déconcertante. Gainsbourg, premier slammer, Gainsbarre, punchliner à la formule choc créatrice de buzz avant l’heure, voilà le sujet. Résultat: on entend des propos nouveaux, à la fois érudits, précis et accessibles, on décortique, on s’émerveille, on confirme des intuitions. Et on savoure chacune des trop courtes 90 minutes.

Sur les musiques de Chopin, Dvorak ou Rachmaninov qu’il a empruntées avec modernité et intelligence, Elodie Frégé, Bertrand Burgalat, Dani, Alex Baupain, Philippe Labro, Jacky Jackubowicz, Bambi, mais aussi les branchés Bandit Bandit ou S. Pri Noir, partagent leur ressenti, analysent les techniques. Ces chansons, œuvres majeures d’un art qu’il disait mineur, étaient toujours un cran avant l’air du temps, personnelles, arrangées par les meilleurs et surtout poétiques. L’auteur ne zappe pas les polémiques, la misogynie qui cache le mal-être, l’amour “que l’on ne fera jamais ensemble” avec Charlotte, que tous défendent contre les accusations premier degré d’apologie de l’inceste (c’est mal le lire). Pour découvrir un homme de postures. mais pas imposteur. La suite de la nuit nous gâte, avec des archives de la Sonuma, qui nous montrent son appartement, mais aussi ses rencontres avec Selim Sasson et Gilles Verlant.

Plus d'actualité