Gainsbourg autrement

France 3 propose un documentaire qui promet de raconter Serge Gainsbourg autrement.

Gainsbourg FRance 3
Diffusion le 26 février à 21h05 sur France 3

Dans sa première vie commencée en 1928 à Paris, ce fils d’immigrants russes juifs trimballe comme un handicap sa gueule et un lourd secret: le fait d’avoir été un enfant non désiré. Charlotte, sa fille, en témoigne: “Il m’a parlé de souvenirs très précis de lui (NDLR: enfant) qui pleurait sur son oreiller”.

En juillet 1942, Lucien, ses deux sœurs et sa mère échappent de peu à la rafle du Vél’ d’Hiv’. Trente après la guerre, Serge Gainsbourg sort Rock Around The Bunker, un disque à la démarche punk qui en scandalisera plus d’un. Pourtant, c’était sa façon à lui d’exorciser cette période traumatisante.

Après la libération, le jeune homme n’a qu’une idée en tête: devenir artiste peintre. Mais déjà à cette époque, la chanson lui fait de l’œil. Il maîtrise parfaitement le piano et compose naturellement. C’est ainsi qu’à 26 ans, il décroche son premier contrat en tant que musicien professionnel dans un petit cabaret parisien. À 30 ans, il fait ses débuts comme interprète. Serge Gainsbourg est né avec Le poinçonneur des lilas.

Pour faire taire les critiques sur son physique, il avance masqué. Il joue les misogynes et les misanthropes. Quand Gainsbourg s’assume enfin dans toute sa complexité, il a 40 ans. En 1968, il n’est pas encore célèbre mais il n’a jamais été aussi créatif. Et les stars s’arrachent déjà ses chansons. De son reflet dans le miroir, il en fait un atout. Il écrit à son père: “J’ai perdu tous mes complexe de laid, les femmes me regardent d’un autre œil”. La preuve, la plus belle actrice du monde (Brigitte Bardot) tombe amoureuse de lui.

Lucien Ginsburg, Serge Gainsbourg ou Gainsbarre, qui était vraiment celui qui se cachait derrière tous ces masques? À l’occasion du 30e anniversaire de sa mort, ce documentaire est une invitation à le retrouver tel qu’il était vraiment. Grâce à des archives inédites, et, surtout, avec les témoignages de Jane Birkin et de Charlotte Gainsbourg (qui accepte pour la première fois de parler de son père face caméra), on lève enfin le voile sur cet artiste de génie et sur cet homme si fascinant, avant de laisser la place à un spectacle monté par des acteurs/chanteurs de la Comédie-Française

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité