Le film du jour: Shaun le mouton, le film: La ferme contre-attaque

Shaun le mouton revient dans un deuxième long-métrage toujours aussi savoureux.

Shaun le mouton Prod
Diffusion le 13 février à 20h30 sur Be 1

Pandémie de coronavirus oblige, le festival Anima de Bruxelles se déroule entièrement en ligne cette année, du 12 au 21 février. Parmi les habitués de cette grande fête de l’animation renommée dans le monde entier, Peter Lord et David Sproxton, les fondateurs des studios anglais Aardman, y avaient présenté leurs tout premiers films au début des années 80. Depuis lors, plusieurs personnages truculents issus de l’imagination des artistes britanniques sont devenus très populaires, à commencer par Wallace et Gromit, chez qui un irrésistible mammifère fera son apparition en 1995 dans le court-métrage Rasé de près.

Le mouton malicieux Shaun vivra ainsi de nombreuses aventures désopilantes dans 150 épisodes de 6 minutes, avant de passer tout naturellement au grand écran en 2015, dans un pur chef-d’œuvre de drôlerie animée s’adressant aussi bien aux enfants qu’aux adultes, tant les clins d’œil et références au Septième Art y abondent.

Voilà donc la suite des péripéties vraiment pas sérieuses du quadrupède. Shaun et ses potes vont avoir de la compagnie: le vaisseau spatial de Lu-La, un gentil petit extraterrestre, s’est écrasé près de leur ferme. Ils vont l’aider à repartir tout là-haut dans les étoiles, mais leur tâche va être compliquée par une sombre organisation gouvernementale déterminée à capturer la créature… Mais pourquoi tant de laine? se demande le gentil mouton. Pas de panique: les animaux de la ferme n’ont pas l’intention de se laisser faire!

Avec leur technique méticuleuse de stop motion (ou animation en volume), qui consiste à déplacer ou à transformer très légèrement des objets réels entre chaque prise de vue, les animateurs aux commandes réussissent une nouvelle prouesse technique. Et poursuivent dans la même veine d’un humour burlesque universel à bêler de rire. “Si je devais refaire ma vie, je serais humoriste”, a déclaré un jour Peter Lord. En attendant, le petit prince de chez Aardman peut continuer à nous dessiner un mouton.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité