Les Victoires du streaming

La cérémonie des Victoires de la musique est maintenue malgré la pandémie, au prix de quelques ajustements. Plusieurs Belges sont nominés.

Lous and the Yakuza Belgaimages
Diffusion le 12 février à 21h05 sur France 2

En 2021, il n’y aura ni les D6bels Music Awards, ni les Magritte du Cinéma, au grand dam de la culture belge. Par contre, les Victoires de la musique ont été maintenues, contre vents et marées, pour célébrer les artistes d’une année 2020 perturbée. Évidemment, cette situation amène à apporter quelques modifications.

Sans surprise, le public devrait être aux abonnés absents mais la pandémie se reflète aussi dans deux changements de catégories. Tout d’abord, contrairement aux autres éditions, il n’y aura pas de récompense pour la révélation scène. Une conséquence logique de l’absence des concerts depuis un an. Pour combler ce manque, cette récompense a été divisée en deux sous le titre simplifié de “révélation”, avec une série masculine et une féminine.

Le deuxième changement est la création d’une nouvelle catégorie, celui de l’artiste le plus streamé. Ici, pas de nommés puisque le vainqueur est déjà connu: il s’agit de Gradur feat. Heuss l’Enfoiré. Un prix qui en dit long sur l’importance qu’a pris le streaming pour les chanteurs pendant la pandémie, et qui consacre en même temps la toute puissance du rap en ligne.

Dans le reste du classement, toujours aussi allégé que l’année dernière, plusieurs nommés se distinguent: Benjamin Biolay (trois nominations), Julien Doré, Yseult, Grand Corps Malade et Gaël Faye (deux nominations chacun). Une heureuse surprise attend aussi les Belges qui sont représentés trois fois. Lous and the Yakuza et Noé Preszow tenteront d’obtenir le titre de révélation chez les hommes et les femmes alors que le réalisateur du clip Nous de Julien Doré, Brice VDH, concoure dans la catégorie création audiovisuelle. Une forme de consolation pour mieux faire passer l’absence de cérémonie belge cette année.

 

Plus d'actualité