Au cœur de la Savoie

Avalanche de belles images dans ce numéro de Faut pas rêver qui arpente la Savoie par grand froid.

Au cœur de la Savoie
Diffusion le 3 février à 21h05 sur France 3

Il y a environ un an et demi, l’équipe de Faut pas rêver a eu le nez fin sans le savoir, en arrêtant de s’aventurer aux quatre coins du globe afin de recentrer son contenu sur l’Hexagone. C’était quelques mois avant que les Français… ne puissent plus vraiment quitter leur pays, éprouvant une furieuse envie de découvrir les merveilles qui se trouvent à deux enjambées de leur canapé. De l’Alsace aux Cévennes, du Finistère à l’Auvergne, ou de la Guadeloupe à la Corse, l’émission a chaque fois réussi à s’évader parmi des recoins insoupçonnés et à y croiser des gens passionnés.

Bien sûr, c’est à nouveau le cas ce mercredi avec son escapade dans la belle et sauvage Savoie, où Carolina De Salvo a vécu des expériences aussi authentiques qu’intenses. Sa rencontre avec l’explorateur de l’extrême Alban Michon est l’un des poins forts du reportage. Elle a lieu au lac du Lou, où l’aventurier vient s’entraîner en raison des conditions extrêmes lui rappellent les régions polaires qui, régulièrement, lui servent de secondes résidences. L’immersion sous les eaux glaciales n’a rien d’une promenade de santé.

Les frissons ne sont pas moins palpables lorsque la présentatrice s’en va papoter avec Romain et Christophe, deux pisteurs-artificiers qui l’invitent bientôt à lui montrer comment on déclenche… des avalanches. Ou comment faire gronder les hauts sommets pendant que tout en bas, de la Savoie à la Haute-Savoie, les habitants des hameaux vivent l’hiver comme autrefois, en coupant du bois pour nourrir le feu ouvert et en dégustant l’inévitable fondue dont chacun possède un secret différent. Le musicien Alexandre Jous, lui, n’est jamais bien loin et affronte le climat rigoureux à sa manière, jouant de son cor des Alpes afin de faire résonner ses humeurs symphoniques jusqu’au Mont Banc… voire au-delà.

Sur le même sujet
Plus d'actualité