Le film du jour: Frost/Nixon, l’heure de vérité

Frost/Nixon, l’heure de vérité retrace le face-à-face télévisé tendu entre Richard Nixon et un animateur tenace.

Frost/Nixon, l’heure de vérité
Diffusion le 29 janvier à 21h45 sur HistoireTv

Suite à l’hallucinant envahissement du Capitole par des militants pro-Trump ce 6 janvier, il a beaucoup été question de destituer le président américain avant son départ officiel de la Maison Blanche. En 1974, c’est Richard Nixon, impliqué dans le scandale du Watergate, qui avait préféré démissionner à la moitié de son second mandat, afin d’éviter l’humiliation d’une destitution qu’il savait inéluctable. Trois ans plus tard, David Frost, un animateur britannique de talk-show très populaire dans les pays anglo-saxons, a réussi à décrocher une série d’entretiens télévisés exclusifs avec l’ancien président.

Ce dernier, persuadé d’avoir face à lui un interlocuteur inoffensif, pensait en profiter pour redorer son blason auprès de l’opinion publique. Mais Frost, qui mettait sa réputation en jeu, ne l’entendait pas de cette oreille et parvint à pousser Nixon à une confession inattendue.

Le réalisateur Ron Howard avait déjà montré son savoir-faire en matière d’évocation liée à l’histoire américaine, dans des films tels qu’Apollo 13 ou Un homme d’exception. Avec Frost/Nixon, il adapte une pièce de théâtre, elle-même inspirée de l’émission de 1977 qui avait battu tous les records d’audience aux États-Unis.

Par le biais de l’affrontement verbal aux enjeux considérables pour les deux protagonistes, le récit amène une réflexion pertinente sur deux pouvoirs: d’une part, celui de la politique et de ses excès, d’autre part, celui de la télévision et de son influence grandissante dans les années 70. Ce film prend d’autant plus de sens au vu des récents événements qui ont secoué Washington, quant au danger que peut représenter l’utilisation sans garde-fou des nombreux moyens d’expression modernes par des dirigeants peu respectueux de la démocratie.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité