La série du jour: Les petits meurtres d’Agatha Christie

Pour sa troisième saison, la série se refait une beauté avec un nouveau trio de comédiens et un univers totalement différent.

La série du jour: Les petits meurtres d’Agatha Christie
Diffusion le 29 janvier à 21h05 sur France 2

Le 16 octobre dernier, une page se tournait pour Laurence, Alice et Marlène. Après 27 épisodes, la joyeuse bande marquait en chansons le final de la saison 2, dans un numéro reprenant les codes de la comédie musicale. La série a décidé de se renouveler pour une troisième saison avec un casting tout frais et une action qui se déroulera cette fois en 1970, après avoir survolé les années 30, 50 puis les sixties.

Arthur Dupont, Émilie Gavois-Kahn et Chloé Chaudoye prendront la suite de Samuel Labarthe, Blandine Bellavoir et Élodie Frenck, qui officiaient depuis 2013. Ces derniers avaient déjà succédé à Antoine Duléry et Marius Colucci, figures centrales de la première saison. Si l’ADN des Petits meurtres d’Agatha Christie (inspirée des romans de la reine du polar) est préservé, un nouvel univers s’offre aux téléspectateurs.

Les couleurs sont vives, l’ambiance est futuriste et psychédélique. Les personnages portent des mini-jupes, des cuissardes et des pattes d’éph. Bref, le mode hippie est activé. De plus, la série, qui revendiquait déjà un ton féministe depuis son lancement en 2009, promet de poursuivre dans cette voie. Le premier épisode (intitulé La nuit qui ne finit pas) s’ouvre d’ailleurs avec un rôle de caractère. Annie Gréco devient la première femme nommée commissaire de police en France. Malgré tout, elle prend ses fonctions dans un environnement où le scepticisme règne à son égard. Quoi qu’il en soit, elle n’a pas de temps à perdre et se concentre sur sa nouvelle enquête. Un acteur de cinéma a été retrouvé mort dans sa caravane. Très vite, les soupçons se posent sur Anna Delange, la jeune star du film avec qui il entretenait une relation compliquée. Annie Gréco doit faire équipe avec l’impulsif Max Beretta. Cette tête brûlée a quelques problèmes de violence à gérer. C’est pourquoi la commissaire l’oblige à suivre une thérapie avec la psy Rose Bellecour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité