Sous-marins, les guerriers de l’eau

La fabuleuse histoire des sous-marins, preuve qu'ils ne font pas (seulement) du cinéma.

Sous-marin @Belgaimages
Diffusion le 19 janvier à 20h50 sur Arte

Dès l’Antiquité, les hommes se penchent sur la conception d’un caisson capable de s’immerger afin de retrouver des épaves ou de ramasser des mollusques. Bien sûr, les ingénieurs devront se creuser la tête durant plusieurs décennies avant d’arriver à un résultat satisfaisant. Et il va sans dire qu’en cours de route, le sous-marin est détourné de sa simple fonction “exploration” afin de s’adonner à une activité bien plus jouissive: la destruction de bateaux, aussi appelée la technique du “touché-coulé”.

Dans le cadre de sa programmation spéciale Winter of Oceans, Arte revient sur l’histoire des submersibles à travers un passionnant documentaire en deux parties. Point de départ: le milieu du XIXe siècle, lorsque naissent les premiers sous-marins autonomes, aptes à fendre les mers avec un vrai équipage à leur bord. À l’époque, les scientifiques ont encore de nombreux défis à résoudre afin de leur assurer une autonomie en oxygène, concevoir des coques résistantes aux pressions en eaux profondes, améliorer les modes de propulsion afin de gagner en vitesse, et peaufiner le déclenchement des torpilles ou des missiles. Les progrès seront fulgurants, et les sous-marins vont très vite s’imposer comme de véritables guerriers des océans, notamment lors de la Seconde Guerre mondiale où les nazis feront des ravages avec leurs fameux U-Boote qui vont leur tailler une redoutable réputation.

Le cinéaste Wolfgang Petersen en parlera mieux que personne dans son film Das Boot (1981), tandis que d’autres films refléteront les fascinantes évolutions d’un appareil à l’aura aussi mystérieuse que légendaire. On songe à A la poursuite d’Octobre Rouge, USS Alabama, U-571, Kursk ou Le chant du loup. Mais pour l’heure, place à l’intense, tragique, remarquable et insubmersible réalité!

Sur le même sujet
Plus d'actualité