Merry Christmas Yiwu: l’envers du décor

Dans la ville chinoise de Yiwu, 600 usines sont dédiées à la confection de nos décorations de Noël.

Chine Yiwu RTBF
Diffusion le 19 décembre à 23H10 sur La Trois

Assembler. Coller. Emballer. Encore et encore, à longueur de journée. Pour révéler le travail épuisant et rébarbatif dissimulé derrière les boules et guirlandes qui ornent nos intérieurs à l’approche du 25 décembre, le réalisateur serbe Mladen Kovacevic s’est mêlé au quotidien des petites mains qui les confectionnent. La demande est indéniable: en Occident, les objets de décoration sont devenus la pierre angulaire de la célébration de Noël, synonyme d’une atmosphère cocooning, conviviale et chaleureuse. Or, cette tradition tend à éclipser une réalité beaucoup plus lourde, à savoir un véritable délire consumériste rendu possible grâce aux journées de travail interminables d’ouvriers chinois qui, pour la plupart, ne savent même pas ce en quoi consiste cette fête chrétienne. Les chiffres sont éloquents: selon un rapport de l’agence de presse chinoise Xinhua publié en 2013, 60% des décorations de Noël sont fabriquées dans la seule ville de Yiwu. Les travailleurs, bien qu’ils aient vu leurs revenus augmenter durant ces dernières années, ne demeurent pas moins soumis à des conditions de travail difficiles, exposés tantôt au bruit ou aux produits chimiques. Une fois n’est pas coutume, ce documentaire leur donne un visage et permet de suivre leur vie de tous les jours – les histoires d’amour qui naissent et se brisent au sein de l’usine, l’épuisement de jeunes ouvriers désabusés mais aussi leurs rêves de liberté et de richesse, censés succéder à leur dur labeur. Le film est tour à tour contemplatif, déchirant mais aussi affolant, comme lorsqu’on apprend que, selon le patron d’une usine de Yiwu, l’épicentre manufacturier ne produirait pas encore assez que pour répondre à la demande occidentale. En cette période de l’année, Mladen Kovacevic nous offre un visionnage indispensable qui permettra à chacun de faire ses achats en connaissance de cause.

Plus d'actualité