L’orchestre rouge, histoire d’un réseau

Retour aux sources propose un documentaire en deux parties pour rétablir l'histoire de l'orchestre rouge, un mythique réseau d’espionnage

L'orchestre rouge @RTBF
Diffusion le 12 décembre à 21h05 sur La Trois

On a tout dit et son contraire sur l’Orchestre rouge. Réseau mineur, désorganisé pour certains historiens (principalement français). Organisation qui aurait pu changer la guerre pour d’autres. Conséquence: à force de discours désaccordés, on aurait presque oublié son existence. Il fallait bien quasi trois heures pour démêler le faux du vrai. 

Le documentaire revient sur le parcours des dirigeants de ce réseau de renseignement qui a opéré à Bruxelles, Paris et Berlin vers l’URSS. Il s’attache aux hommes et aux faits. Son matériau, il le trouve dans les témoignages et documents fournis par les descendants de ses membres, mais aussi dans les archives… et deux films des années 70, tournés des deux côtés du Rideau de fer.

Son intérêt vient aussi de là, de ce rassemblement de points de vue séparés par une volonté politique, comme de ces images de fiction rétro, qui lui donnent une couleur et une patine particulière qui tranche avec les habituels docus historiques. Nous allons donc découvrir comment des communistes juifs expulsés de Palestine (parce qu’ils croyaient en la possibilité d’une union entre juifs et Palestiniens, déjà) ont réussi à tisser une toile entre des ouvriers d’usines d’armements, des fonctionnaires et des personnages politiques pour recueillir et faire passer des informations majeures vers l’Union soviétique. Ainsi les plans de l’Opération Barbarossa, invasion de l’URSS par l’Allemagne nazie de 1941, comme les stratégies concernant Stalingrad ont été transmis aux Alliés via Bruxelles par un officier supérieur du ministère de l’aviation allemand. En 1942, Hitler apprend son existence et traque, torture ses membres sans relâche.

Au final, le film nous propose le récit de cette aventure héroïque, mais aussi une passionnante réflexion sur l’écriture de l’Histoire.

 

Plus d'actualité