L’histoire croisée des couples Montand-Signoret et Monroe-Miller

France 3 propose de redécouvrir l'histoire de deux couples star, Yves Montand/Simone Signoret et Arthur Miller/Marilyn Monroe, aux destins entremêlés

Signoret et Montand, Monroe et Miller: Deux couples à Hollywood  France 3
Diffusion le 7 décembre à 21h05 sur France 3

Dans les années 50, Marylin Monroe est l’une des actrices les plus célèbres du cinéma américain. Hollywood l’adule tout en la méprisant, ce qui ne manque pas de la faire souffrir. Brillant écrivain, archétype de l’intellectuel new-yorkais, Arthur Miller louche sur les paillettes de Hollywood. Son mariage avec Marylin vient à point nommé.

De l’autre côté de l’Atlantique, Simone Signoret est unanimement reconnue pour ses talents de comédienne. Elle forme avec Yves Montand un couple aussi solide que respecté. Il manque juste un Oscar à son palmarès. Comme sa femme, Montand aimerait que l’Amérique l’appelle. C’est bientôt chose faite. En 1959, le chanteur est invité pour donner un récital à Broadway. Là-bas, tout se joue toujours à la première; le frenchy n’aura pas de seconde chance. Marylin Monroe assiste au concert et elle est conquise, comme le public présent ce soir-là.

Deux jours plus tard, Marilyn et son mari organisent une rencontre avec le couple de Français. D’emblée, ils sympathisent. Ils se découvrent aussi de nombreux points communs et partagent les mêmes convictions politiques. Mais une chose les différencie. Si Simone Signoret et Yves Montand sont liés d’une manière indéfectible, le duo Monroe-Miller est loin d’être un long fleuve tranquille. Le film Let’s Make Love (Le milliardaire), en partie scénarisé par Miller, va bouleverser leur vie. Yves Montand est choisi pour jouer aux côtés de Marylin Monroe.

Les deux couples mythiques vont cohabiter de très près durant plusieurs mois au Beverly Hills Hotel. Et la relation qu’entretiennent les deux stars du film n’aura bientôt plus rien à voir avec une simple camaraderie de plateau. Chacun d’eux aurait dû se méfier de l’autre. Surtout, ils auraient dû se rappeler une chose que Marylin répétait pourtant à satiété: Hollywood est un Léviathan qui dévore toujours ceux qui sont prêts à vendre leur âme pour y être aimés. 

Plus d'actualité