César Wagner, un flic pas comme les autres

Après un unitaire réussi, César Wagner devient le héros d’une série policière amusante. A découvrir ce soir sur La Une

César Wagner RTBF

Raide comme la justice, sérieux comme un pape, le capitaine de police a du talent et débrouille les affaires criminelles comme personne. C’est un atout de choix pour la SRPJ de Strasbourg. Mais pas un cadeau. Parce que Wagner a l’angoisse chevillée au corps, en particulier lorsqu’il se retrouve en terrain hostile en termes de saletés potentiellement riches en bactéries et en microbes. Pas de chance, c’est généralement le cas sur les scènes de crime.

Ce soir par exemple, il se retrouve face au cadavre d’une femme qui a été vidée de son sang. Et cette femme va l’entraîner dans une enquête extrêmement délicate, puisqu’elle était juriste au sein de la délégation roumaine à la Cour européenne des Droits de l’homme. Entre les affaires poisseuses qui intéressent cette Cour de justice et l’immunité diplomatique de ceux qui la composent, Wagner va avoir du mal à découvrir la vérité. Même s’il est assisté une nouvelle fois par Élise Beaumont, le médecin légiste de la section.

En tête d’affiche de cette série qui a tout pour séduire les téléspectateurs, Gil Alma, révélé par la minisérie de TF1 Nos chers voisins, et devenu depuis un bon client des plateaux de divertissements. L’homme est drôle, le personnage aussi, d’autant qu’il est cerné par des personnages féminins envahissants, à commencer par le Dr Beaumont (Olivia Côte) et par sa mère (Fanny Cottençon).

À la manière d’un Balthazar ou d’un Chérif, mais de manière plus classique, le héros met de la légèreté dans une série qui enchaîne des affaires criminelles parfois sordides. Autre point fort de César Wagner, le cadre magnifique de Strasbourg et ses environs, mis en images avec un soin attentif, comme dans Meurtres à. C’est d’ailleurs l’école d’architecture de la ville qui abrite les décors du commissariat. Sympathique et plaisant.

Pour les informations et le générique de ce programme, cliquez ici

Plus d'actualité