Hortense ou l’histoire d’un rapt

La Une diffuse ce soir Hortense, un téléfilm où Catherine Jacob incarne une mère dont l'enfant a été kidnappé vingt ans plus tôt

Hortense Prod

Elle a l’air heureuse, Sophie, quinqua épanouie qui offre des sourires à qui le veut. Pourtant, elle lutte depuis plus de vingt ans avec un cauchemar qui hante sa vie et remonte au rapt d’Hortense, sa fille de trois ans, par son ex-compagnon. Un jour, Sophie tombe nez à nez avec Jeanne, la vingtaine, orpheline et marquée par la même tache de naissance qu’elle. Sophie est persuadée d’avoir retrouvé sa fille.

Très vite, les deux femmes profitent de ses retrouvailles inespérées et s’engagent dans une relation exclusive et fusionnelle. Inévitablement, les questions finissent par resurgir: Sophie et Jeanne ont-elles réellement retrouvé la personne qu’elle cherchait ? Quel rôle la mère a-t-elle pu jouer dans la disparition de sa fille? Que cherchent-elles en réalité?

Réalisé par Thierry Binisti (Meurtres à., Munch) ce téléfilm met en scène la toujours excellente Catherine Jacob (Sophie) alors que Pauline Bression (Plus Belle la vie) campe les traits de Jeanne. L’intrigue est inspirée du roman Hortense, lui-même tiré de faits réels. Son auteur, le journaliste Jacques Expert, a en effet couvert une affaire de ce genre. “Ce qui est réel, c’est l’enlèvement d’une petite fille par son géniteur et qui s’est enfui avec elle” précise-t-il à RTL. “Cela s’est passé dans les années 80. On sait qu’ils sont vivants quelque part, mais ils ont disparu de la circulation.” De son côté, Jacques Expert a développé une relation particulière avec la vraie mère qu’il a transformée en Sophie, l’héroïne de l’aventure. « Le personnage que je décris dans mon roman n’a rien à voir avec la vraie personne”, confie Expert à Hachette. “C’est un personnage beaucoup plus refermé sur lui-même, parfois méchant, assez cynique.” La recette pour un thriller au fond sombre et inquiétant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité