Chicago Fire: pas de répit pour les braves

Ce soir sur RTL-TVI,retour des inédits de Chicago Fire pour une fin de saison bousculée, à l'écran comme en coulisse

Chicago Fire Prod

Après en avoir fini avec la cinquième année inédite de Chicago Med la semaine dernière, RTL TVI replonge ses téléspectateurs dans l’univers des pompiers de Chicago Fire, avec la suite de la huitième saison. Une salve qui, à l’image de nombreuses autres séries – on évoque là une centaine de feuilletons qui ont dû stopper net leur production -, voit son nombre d’épisodes impactés par la pandémie (20 d’entre eux ont pu être réalisés, sur les 23 prévus).

On s’en souvient, dans ses premiers instants, les auteurs avait fait le choix de tuer le personnage d’Otis (Yuri Sardarov), pour prouver que la mise en danger permanente de ses protagonistes n’était pas qu’un artifice narratif sans conséquence. Alors que sa mort aura encore des répercussions, les scénaristes réservent quelques savoureux rebondissements.

Ce soir, Matthew Casey (Jesse Spencer) verra resurgir l’un des « fantômes » de son passé. De quoi le bousculer, sentimentalement parlant, alors que Severide (Taylor Kinney), l’un des héros, va se trouver en grand danger dans une situation déjà rencontrée dans la fiction. En ligne de mire, également, un épisode chassé-croisé avec les vedettes de Chicago Police.

À l’évidence, les impressions de déjà-vu se multiplient. Mais qu’importent les redites scénaristiques et les innombrables cross-overs, les Américains raffolent plus que jamais des aventures de ces soldats du feu. À un tel point que, chose rare, la chaîne NBC qui les diffuse outre-Atlantique a d’ores et déjà commandé trois fournées supplémentaires de Chicago Fire, mais aussi de ses spin-off Police et Med. Côté scénario, les producteurs annoncent vouloir exploiter la crise sanitaire et l’inclure dans les intrigues qui s’apprêtent à être proposées aux États-Unis, mi-novembre. Reste à savoir si cette intention séduira le public.

Plus d'actualité