#Investigation : Sur la piste des Tueurs

Demain soir, sur La Une,  #Investigation revient sur les Tueries du Brabant, la plus grande énigme criminelle de la Belgique

Tueurs du brabant Belgaimage

Les années de plomb: entre 1982 et 1985, des attaques d’une extrême violence ont fait 28 victimes, essentiellement lors d’attaques contre des supermarchés. Les auteurs? Toujours inconnus, près de quarante ans après les premiers faits attribués aux criminels. La faute à une enquête bâclée, qui a ouvert la porte à un nombre invraisemblable d’hypothèses, toutes aussi plausibles les unes que les autres, contribuant ainsi à transformer le dossier en un gigantesque puzzle auquel il manque toujours quelques pièces pour être complété. Prédateurs sans scrupules assoiffés par l’appât du gain? Manipulation de groupuscules visant à déstabiliser le pays en instaurant un climat de terreur? Participation de gendarmes liés à l’extrême-droite? Un peu tout ça à la fois?

Les points d’interrogation demeurent, malgré les millions de pages du dossier, les nombreux procureurs du Roi et juges d’instruction qui se sont succédés, ainsi que la kyrielle de pistes bien ou mal exploitées. Au fil du temps, plusieurs livres et un film – Niet Schieten – ont été consacrés à l’affaire, tandis que la RTBF et la VRT travaillent ensemble sur 1985, une série dont la diffusion est prévue en 2022. Parallèlement, deux forums internet – un francophone et un néerlandophone – ont été créés par des citoyens désireux de mener l’enquête à leur tour pour tenter de dénouer les fils de l’intrigue. Des sites fréquentés aussi bien par des passionnés d’énigmes judiciaires que par quelques membres des familles de victimes, mais aussi par d’étranges visiteurs dont les pseudonymes cachent de toute évidence des noms ayant fait partie des suspects potentiels.

Ce mercredi 4 à 20h20, Investigation s’attaque à ce dossier brûlant en se penchant sur la piste d’une bande du nord de la France dirigée par deux frères, Xavier et Thierry S., connus pour être très violents. Jean-Pierre Adam, ancien commissaire de police judiciaire, en est venu à lier ces malfrats aux Tueries suite à un incroyable concours de circonstances. La journaliste Martine Ernst et son équipe sont allés enquêter à Charleville-Mézières, dans les Ardennes françaises, d’où étaient originaires les deux frères. Un témoin belge, qui a vu le visage d’un des tueurs, s’exprime également pour la première fois. Si cette hypothèse n’explique pas tout, elle n’en est pas moins particulièrement troublante. Et si la piste en question, déjà envisagée au tout début des attaques, avait permis d’éviter la mort de nombreuses personnes? La question, glaçante, souligne d’autant plus l’urgence de faire aboutir un dossier dont la prescription est fixée à 2025…

Plus d'actualité