Focus sur Clarence B. Jones, le bras droit de Martin Luther King

Ce soir sur La Trois, Retour aux sources s'intéresse à Clarence B. Jones, lutteur de l'ombre qui rédigea une partie du célèbre “I have a Dream”.

Clarence B. Jones RTBF

C’est en 1960 que le Dr Clarence B. Jones rencontre le pasteur Martin Luther King, alors que celui-ci est accusé de fraude fiscale par l’État d’Alabama. Il fait des recherches sur le dossier, apporte son aide… et l’affaire se solde par une victoire. À partir de ce moment-là, les deux hommes ne se quitteront plus. Jones devient à la fois l’avocat et le conseiller de King, mais surtout, il devient son ami.

Le nœud qui les relie est solide: ils ont tous les deux grandi dans une Amérique ségrégationniste, avec la conviction que cette situation n’était pas normale et que les choses devaient changer, mais néanmoins conscients qu’il allait falloir batailler durant de longues années pour y arriver. Retour aux sources retrace la vie de cet “inconnu” dont les parents étaient domestiques à Philadelphie et qui, durant son parcours, défendra brièvement quelques stars du showbiz avant de rejoindre le mouvement des droits civiques. Si le CV de Jones mérite un éclairage, c’est notamment en raison de son rôle joué à Washington le 28 août 1963.

Certains affirment que, ce jour-là, en prononçant son discours “I Have a Dream”, Martin Luther King ne fait que réciter les mots de son ami Jones. Faux. En réalité, la veille, le conseiller a “seulement” rédigé quelques paragraphes qui ont été approuvés par King afin d’étoffer son discours. Mais durant de longues minutes, le célèbre pasteur afro-américain fera bel et bien de l’improvisation, rôdé à l’exercice mais particulièrement galvanisé par une foule venue nombreuse. Pendant ce temps-là, l’avocat se trouve à environ 50 mètres du prêcheur. Il est fier, bien sûr. Mais il est surtout en train de s’assurer que les caméras de télévision ont bien repéré les célébrités en présence, parmi lesquelles Judy Garland, Steve McQueen ou Marlon Brando.

Plus d'actualité