« Jean Dujardin, The Artist! »: le premier vrai documentaire sur la carrière de l’acteur

De son 7 d’or à son oscar, Jean Dujardin se dévoile sur son parcours atypique dans un doc inédit sur La Une.

© Belga Image

Dernier d’une fratrie de quatre garçons, Jean Dujardin a eu du mal à trouver sa place en tant qu’enfant. De l’aveu même de ses proches, il n’a pratiquement pas parlé jusqu’à l’âge de 9 ans. C’était alors un garçon assez timide qui n’était pas à l’abri de ramasser quelques coups décochés par “les plus grands”. Dans sa chambre toutefois, le jeune homme se jouait parfois des scènes, seul, pour se sentir exister. Sa vocation viendra quelques années plus tard. À 19 ans, Jean Dujardin prend ses premiers cours de théâtre et découvre le plaisir du jeu. Lors de sa première impro, il fait face à quinze spectateurs. Tous se marrent à chacune de ses interventions. Dans sa tête, tout devient plus clair. “Je ne veux plus être le cancre, dit-il en replongeant dans ses pensées de l’époque. Je ne veux plus qu’on me dise “t’es maigre, t’es nul, machin”. Je ne veux plus!”

En parallèle à la série Un gars, une fille, le film Brice de Nice, qui fait un carton dans les salles avec près de 4 millions de spectateurs, aide Dujardin à se décomplexer. Ce grand enfant qui peut tout se permettre amène l’acteur à se libérer des codes. “Brice, c’est un peu tout ce que j’aurais voulu être plus jeune, confesse Jean. Ça va me faire rire de faire des grimaces, de dire des saloperies […], d’être comme un enfant […] à qui on n’a pas dit ce qu’il ne fallait pas dire.” Face caméra, l’acteur se confie sur les étapes de sa vie et réagit aux séquences-témoignages de ses proches. Drôle, souriant, touché et donc émouvant, le presque quinquagénaire ne peut qu’attirer la sympathie des spectateurs. Son inspirateur Jean-Paul Belmondo, son amour des chats, ses qualités de dessinateur… Entre nostalgie, rires et découvertes, le premier vrai documentaire sur le parcours de Jean Dujardin est une réussite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité