Notre avis sur « Why Women Kill », la nouvelle série de Marc Cherry

Créateur des Desperate Housewives, il remet le couvert dans Why Women Kill, avec Ginnifer Goodwin et Lucy Liu.

mv5bowfhyte2nzctyzq4zi00zduxltgyzgmtmzfmzdvkymm5ogrmxkeyxkfqcgdeqxvynzi1nzmxnzm

Pas de spoiler, le titre annonce la couleur: en dix épisodes, l’on découvrira comment trois femmes en arrivent à trucider leur mari. L’originalité ici consiste à montrer trois intrigues, situées à trois époques différentes mais dans la même maison cossue de Pasadena. Ginnifer Goodwin (Mona Lisa Smile, Once Upon A Time), épatante, campe une pure perfect lady de 1963, avec mise en plis, robe new-look et petit repas au four pour attendre son homme. Lucy Liu (Ally McBeal, Elementary), elle, prête son panache à une mondaine des années 80 toute en épaulettes et réparties cinglantes. Enfin, Kirby Howell-Baptiste (The Good Place) incarne une féministe bisexuelle d’aujourd’hui.

Toutes sont trompées, de trois façons différentes. Toutes le prennent mal. Sur le papier, ça donne envie. Au final, on en garde le plaisir de retrouver l’humour noir de Marc Cherry, la jubilation de voir le décor et la mode se transformer au fil des années (le kitsch des eighties pique aux yeux)… Autant de qualités qui ne rattrapent pas des rôles trop stéréotypés pour être attachants et le message sous-jacent qui ramène l’amour à la fidélité à tout prix.

Why Women Kill, saison 1, sur Be à la demande.

Sur le même sujet
Plus d'actualité