« The Twilight Zone » renaît de ses cendres sur Be Séries

Ressuscitée une énième fois, cette nouvelle Quatrième dimension tient toutes ses promesses.

© Prod

C’est peu dire que la série originale, née à la fin des années 50, a fait flipper plus d’une génération: Rod Serling, le concepteur de La quatrième dimension (Twilight Zone en V.O.) qui introduisait et concluait les épisodes, n’avait pas son pareil pour conter ces nombreuses intrigues fantastiques, parfois tirées par les cheveux, mais toujours fascinantes. Après quelques tentatives de remakes, au cinéma (par Steven Spielberg, Joe Dante, John Landis et George Miller, en 1983) comme à la télévision (1985 et 2002), la fiction culte renaît de ses cendres sous la houlette cette fois de Jordan Peele (photo), oscarisé pour le scénario du film horrifique Get Out, en 2018. À l’instar de Serling, il se charge également de jouer les narrateurs de cette remise au goût du jour, qui reprend avec brio les codes de son aîné dont les adeptes apprécieront de retrouver l’ambiance.

Ces dix premiers chapitres, produits à l’origine pour le service de streaming de la chaîne américaine CBS qui a déjà commandé une suite, proposent ainsi des histoires détachées les unes des autres (un humoriste fait disparaître une à une ses connaissances, un journaliste anticipe le crash de son avion via un podcast, une mère de famille remarque que son caméscope lui permet de remonter le temps…). Mais toutes reposent sur un socle commun: chacune évoque les problématiques sociétales actuelles – le racisme, le sexisme, l’obsession de la célébrité… -, en les saupoudrant d’une certaine ironie, afin que l’ensemble ne soit pas trop pris au sérieux et ne rebute pas le public simplement en quête de divertissement. À ne surtout pas manquer, la surprise réservée par les producteurs en bout de course. Un événement qui, on l’espère, donnera envie aux plus jeunes de découvrir l’original.

Sur le même sujet
Plus d'actualité