Le viol, cette arme taboue de toutes les guerres

Comme la kalachnikov ou les bombes, le viol est utilisé partout dans le monde depuis des siècles pour détruire l’ennemi.

© RTBF

Il n’y a pas que les soldats qui tombent au combat. Si les femmes restent traditionnellement “à la maison” pendant les grandes guerres, elles subissent elles aussi la violence et la cruauté. “Le corps des femmes est devenu un véritable champ de bataille et le viol est utilisé comme arme de guerre.” Cette phrase aujourd’hui tristement célèbre est prononcée par Denis Mukwege, gynécologue et militant des droits humains kino-congolais ayant remporté le prix Sakharov en 2014 et le prix Nobel de la paix en 2018. Dans son hôpital situé à Bukavu, il a déjà opéré plus de 50.000 femmes et enfants victimes des pires atrocités.

Le viol comme arme de guerre n’a ni frontière, ni époque. Ce documentaire nous plonge premièrement pendant la Seconde Guerre mondiale. On estime aujourd’hui que 900.000 Allemandes ont été violées par des soldats soviétiques, mais aussi français. En Italie, un village entier sera violé, femmes, enfants et hommes compris. On sait aussi que l’armée nippone disposait de “femmes de réconfort”, soit de véritables esclaves sexuelles. En 1992, le viol est aussi utilisé à l’encontre des femmes musulmanes pendant la guerre de Yougoslavie. “Ces viols sont perpétrés avec une extrême violence qui crée des lésions terribles, dont on n’a même pas idée. Ces actes ne sont pas commis par plaisir ou par pulsion sexuelle. On utilise cet outil pour détruire l’autre au maximum, explique une experte. Et le cauchemar continue encore à ce jour pour les Syriennes, Libyennes, Irakiennes, yézidies… Viols de guerre. 70 ans d’histoire d’une arme taboue s’attaque à ce très lourd sujet en interrogeant des historiennes spécialisées sur le sujet. On lui pardonne son montage approximatif, tant parler de ce tabou est d’une importance capitale pour la reconnaissance officielle du viol comme arme de guerre. Attention, ce reportage est parfois très “imagé”…

Sur le même sujet
Plus d'actualité