Documentaire: l’enfer des thérapies de conversion pour homosexuels

En 2019, l’homosexualité est encore considérée par certains comme un mal qu’il faudrait soigner… Un documentaire inédit à voir ce soir sur La Une (RTBF).

© Belga Image

« Il faut faire sortir le démon de l’homosexualité de mon corps”, voilà ce que se disait Deb Cuny à l’adolescence. Issue d’une famille très catholique et ouvertement homophobe, elle est terrorisée lorsqu’elle se rend compte qu’elle est attirée par les femmes. “Il faut qu’il se débarrasse de son homosexualité”, voilà ce qu’a immédiatement pensé Véronique lors du coming out de son fils qui subira des “thérapies de conversion” pendant trois ans.

Des États-Unis à la France en passant par la Pologne, ce documentaire édifiant enquête sur un réseau tentaculaire d’associations homophobes qui luttent dans le monde entier contre l’homosexualité en proposant des “sessions” destinées à “guérir” les gays. Principalement issues des États-Unis et de l’association Living Waters, elles sont présentes sur tous les continents, la Chine et la Thaïlande étant leurs derniers bastions conquis. En interviewant certains des gourous de cette organisation homophobe, mais aussi des experts et des “survivants” de ces “thérapies”, ce documentaire met au jour l’hypocrisie mais aussi le grand danger de ce mouvement dont la religion catholique est la matrice. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité