4 applications pour tous ces articles que vous n’avez jamais le temps de lire

Accumulateurs compulsifs d’article en ligne, tous plus passionnants les uns que les autres, il est l’heure de « Marie Kondo-iser » vos lectures.

eran-menashri-odq8y1_bte8-unsplash

Dans l’ordre : un papier sur ces œuvres inspirées par le Mur de Berlin, un podcast sur un tueur en série, un blog de bonnes adresses pour un prochain city-trip, une offre d’emploi périmée, un article sur l’enseignement alternatif et encore un autre sur la montée des eaux. À la queue leu-leu dans les onglets du navigateur, ces trouvailles du web poireautent là depuis au moins deux mois, esseulées comme un vieux skyblog de fans de Julia Roberts.

Bombardés par les informations, difficile de faire un tri dans les articles qu’on souhaite vraiment lire — et les autres. Et par manque de temps pour les consulter, le premier tri dans le bourbier de l’info vient encombrer éternellement nos onglets, rajoutant une couche de pression dont on se passerait bien. Sauf qu’il existe un moyen pour se bâtir son propre petit temple zen du web. Plus d’un, même : plusieurs applications proposent de compiler nos articles en attente, de les classer, voire de générer une curation sur base de vos lectures précédentes. Petit tour d’horizon des outils qui feront de vous la Marie Condo du mieux lire en ligne.

Pocket

Plutôt que d’amasser les articles sans jamais les lire, Pocket propose de les avoir toujours dans sa poche, comme un journal personnel à dégainer quand on en a enfin le temps. Une fois l’application mobile et le plug-in pour navigateur téléchargés, il suffit d’y enregistrer tous les liens qui vous semblent intéressant. Ils s’affichent ensuite tous dans une liste, qu’il est possible de filtrer grâce à des tags. Les articles sont alors importés dans une version épurée. Une fois lus, il est possible de les archiver : ils restent sur l’application, mais désencombrent votre « to read-list ». Petit bonus : on peut également mettre en surveillance ses passages préférés. Pas le temps de scroller ? Pas de problème, Pocket vous fait la lecture, grâce à un outil de synthèse vocale.

Refind

Si Pocket propose également une curation, Refind est probablement l’application la plus performante pour partager des articles et s’en voir proposer. Refind est en réalité un véritable petit réseau social à lui tout seul. Après une inscription où l’on se voit demander ses principaux centres d’intérêt et médias de prédilection, l’application affiche désormais quotidiennement 10 articles calibrés. À vous ensuite de les ajouter à votre liste de lecture — et le cas échéant, les classer dans la catégorie « à lire bientôt » ou « à lire un jour ». Vous avez ensuite l’opportunité de les partager publiquement sur votre profil, qui pourrait bien, à terme, devenir une référence pour vos amis et followers aux mêmes intérêts que vous. Refind permet en effet de suivre et d’inviter d’autres utilisateurs, de manière à bâtir une communauté de curation d’articles taillée pour et par vous.

Mailist

Le problème, c’est que vous n’allez jamais consulter ces applications où vous empilez les articles que vous lirez « peut-être-un-jour-si-j’ai-le-temps-dans-un-avion » ? Si en revanche, vous ne manquez jamais de lire un e-mail, Mailist pourrait bien changer votre vie. Ce plug-in disponible sous Google Chrome permet d’enregistrer des liens, mais les compile surtout dans une newsletter personnalisée. Il n’y a pas de problème : il n’y a que des solutions.

femme sur smartphone

Reading Queue

Le soucis, c’est que vous êtes un accumulateur compulsif et que pour vous, « choisir c’est périr » ? Allelujah, voilà Reading Queue. Plutôt que de scroller à travers une liste sans fin de sujets qui ont finalement tous l’air plus intéressants les uns que les autres — ou au contraire, plus si passionnants finalement —, cette application propose de ne montrer qu’un seul item : le tout premier enregistré. Libre à vous de choisir si vous le lisez tout de suite ou l’archivez. Vous pouvez aller le repiocher si besoin, mais il y a de grandes que vous n’y reveniez jamais. Et promis, ça ne fait pas mal de laisser tomber.

Sur le même sujet
Plus d'actualité