Ligue des Champions: Then we take Europe

Pour la première fois depuis 2006, deux clubs belges squattent les soirées de Champions League.

belgaimage-153465272-full

La Ligue des Champions reprend ses droits ce mardi et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition 2019/2020 passe après un tout grand cru. Exploits, surprises et remontadas ont rythmé l’an dernier les soirées européennes des supporters, qui en redemandent. La saison a rappelé pourquoi la Champions League constituait le top et il serait triste que cette excitation retombe comme un soufflé. D’autant que le foot belge se frotte les mains. Pour la première fois depuis 2006 (et la troisième fois au total), deux clubs représenteront notre pays dans les poules de Champions League. Le champion genkois a été rejoint par le Club de Bruges, parvenu à s’arracher brillamment des préliminaires, aux dépens du Dynamo Kiev notamment.

Une aubaine pour Anne Ruwet et son équipe. Même si, en fin de phase de groupe, la chaîne privée est parfois la cible de critiques parce qu’elle privilégie le match d’un club belge dénué d’enjeu (qu’elle est contractuellement obligée de diffuser), à la place d’une grosse affiche européenne. Avec deux clubs belges en lice, Club RTL a donc donc deux fois plus de risques de frustrer certains téléspectateurs. Mais, en tant que supporter, on ne peut que se réjouir du retour en grâce de nos équipes à l’échelle continentale, d’autant qu’elles semblent armées pour y faire plus que la figuration.

On pense particulièrement aux Brugeois de Philippe Clément, malgré un groupe ultra-relevé avec le Real, le PSG et les Turcs du Galatasaray. Ce soir, c’est le Genk de Felice Mazzu (photo) qui débute sa Champions League face à Salzbourg, équipe qui, sur papier, semble la plus abordable. Il faudra bien sûr se méfier des Autrichiens, habitués aux joutes européennes, mais il est important de gagner des points avant d’affronter Naples et Liverpool, tenant du titre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité