« Une femme fantastique », un film pour faire évoluer les mentalités

La thématique transgenre trouve un écho récurrent au cinéma et permet, l’air de rien, de changer le regard de la société.

une_femme_fantastique

Girl, de notre compatriote Lukas Dhont, avait été une des sensations fortes du Festival de Cannes en 2018. Lola vers la mer de Laurent Micheli, un autre réalisateur belge, a reçu un excellent accueil au Festival du film francophone d’Angoulême, fin août. Une femme fantastique, du réalisateur chilien Sebastián Lelio, a été primé à la Berlinale en 2017 et a décroché l’oscar du meilleur film étranger l’année suivante.

Le point commun de tous ces films? Mettre en avant une personne transgenre, dans sa quête d’identité comme dans son combat par rapport au regard des autres. Car il reste encore beaucoup de travail pour faire évoluer les mentalités au sujet des personnes qui ne rentrent pas dans certaines normes et carcans préétablis. La formidable Daniela Vega (photo), actrice transgenre, se révèle aussi charismatique que bouleversante dans son incarnation d’une personne qui se bat pour s’octroyer, contre vents et marées, le droit de faire le deuil de l’homme qu’elle a profondément aimé. Un portrait vibrant et un film profondément humaniste.

Sur le même sujet
Plus d'actualité