« Bull », saison 3: la science des tribunaux

Bull revient pour une troisième saison riche en procès rocambolesques mais sans réelle surprise.

© Prod / RTL

RTL ne perd pas de temps et enchaîne la fin de la deuxième saison de Bull avec la troisième. Et c’est tant mieux pour les spectateurs! Car, comme toute série qui se respecte, Bull a clôturé sa saison sur un cliffhanger. Sans entrer dans les détails – histoire de ne pas spoiler les fans -, le docteur Jason Bull reviendra en saison trois avec de belles résolutions sur son hygiène de vie, notamment sa relation avec l’alcool. Il aura aussi fort à faire concernant sa vie privée et le remariage de son ex-femme, Izzy (Yara Martinez). Cette troisième saison apporte également un changement de casting: Cable McCrory (Annabelle Attanasio) cède sa place à Taylor Rentzel (Mackenzie Meehan, à gauche, avec Geneva Carr) en tant que spécialiste informatique. 

Pour le reste, la formule Bull change peu. Le brillant psychologue et spécialiste des procès aura de nombreux jugements à influencer. Ainsi, il aidera une mère qui a tué le meurtrier de sa fille, la ville de New York, des familles endeuillées par le terrorisme… et sera lui-même membre d’un jury! Aux USA, cette troisième saison a réalisé des audiences nettement moins bonnes que les deux précédentes. Et ce n’est pas le seul souci de la production. Eliza Dushku (Buffy), guest star dans la série, affirme avoir été écartée du programme après s’être plainte de commentaires déplacés récurrents de Michael Weatherly (Jason Bull). Le comédien, lui, a évoqué, à l’époque, des touches d’humour mal comprises. La chaîne CBS (qui diffuse Bull) a annoncé maintenir toute sa confiance en Michael Weatherly. La société de production Amblin (propriété de Steven Spielberg), qui s’est chargée des trois premières saisons de Bull, s’est, de son côté, retirée du projet. La saison quatre, prévue en septembre aux USA, se fera donc sans elle.

Sur le même sujet
Plus d'actualité