« Complément d’enquête » dresse le portrait de Michel Houellebecq

L'émission de France 2 s’arrête sur la personnalité controversée de Michel Houellebecq - charlatan pour les uns, extralucide pour les autres. 

© Belga Image

Qu’un magazine de société se penche sur le parcours d’un écrivain contemporain n’est pas chose courante. C’est que l’écrivain contemporain en question doit avoir quelque chose de très intéressant à dire sur la société ou, mieux, qu’il est lui-même un phénomène de société. Passé la surprise, on ne sera donc pas vraiment étonné de voir Complément d’enquête consacrer un numéro à Michel Houellebecq dont le regard sur le monde qui nous entoure surpasse celui de tous ses confrères. Un regard qui, depuis des années, le pousse à des sursauts de parti pris dont la teneur fait souvent polémique. De livre en livre, de sortie en sortie, Houellebecq s’est fait une réputation d’homme scandale pour les uns et d’extralucide pour les autres. 

De “La religion la plus con, c’est quand même l’islam”, balancé dans un entretien paru dans le mensuel Lire en 2001 à “Ainsi, l’État français a réussi à faire ce à quoi s’acharnait, depuis des années, la plus grande partie de sa famille: tuer Vincent Lambert”, publié en juillet dernier dans Le Monde, ses propos ont l’art de provoquer remous, colère, incompréhension et rires jaunes. Accablé, critiqué, menacé, accusé d’être islamophobe, misogyne, réactionnaire, de faire l’apologie du tourisme sexuel, peu d’écrivains accumulent autant de défauts, mais peu d’écrivains vendent autant (4 millions de livres traduits en 42 langues), racontent aussi bien la perte des repères de notre civilisation et peuvent se vanter d’être des stars – ce que Houellebecq est incontestablement. Au moment où sort (en France) Thalasso, film avec Depardieu, le portrait de Complément d’enquête fait remonter à la surface toutes ces contradictions et a le mérite de prendre le temps pour les peser – une à une, histoire de rééquilibrer la netteté autour de cet auteur qui suscite l’hystérie. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité