« Into The Night », la première série belge de Netflix

Non, il ne s'agira pas d'un polar ! La première série belge de la plate-forme américaine sera un mini récit de science-fiction. Accrochez vos ceintures, l’intrigue se déroule dans un avion.

Image d illustration © Eva Darron / Unsplash

Après la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Danemark, on se demandait bien quand Netflix allait s’intéresser aux talents de notre pays. C’est chose faite avec Into The Night, la première série belge « Netflix Original ». Une appellation qui veut dire que la série a été commandée par Netflix et sera diffusée exclusivement sur la plate-forme. Belge car elle est réalisée par le duo flamand Inti Calfat (Over Water, Groenland) et Dirk Verheye, et produite par la société bruxelloise Entre Chien et Loup (Ennemi Public, King of the Belgians, La Marche). Du reste, l’équipe se compose de scénaristes, producteurs, réalisateurs et acteurs issus de Belgique, France, Allemagne, Italie, Pologne, Russie et Turquie.

Le scénario de cette future série en six épisodes requiert une telle diversité. L’histoire nous plongera en effet dans un avion partant de Bruxelles pour effectuer un vol de nuit « vers l’Ouest ». L’intrigue tourne au thriller de science-fiction lorsqu’on apprend que le soleil est devenu mortel et que les passagers tenteront le tout pour le tout pour y échapper. « Into the Night est une série qui interroge sur notre capacité à garder notre humanité après un cataclysme cosmique », explique Netflix dans son communiqué.

La série a été imaginée par le producteur Jason George (non, pas l’acteur de Grey’s Anatomy, mais bien le producteur de Narcos et Scandal) à partir du roman de science-fiction « The Old Axolotl » du polonais Jacek Dukaj, d’ailleurs producteur exécutif sur la série. Tom Bagiński, un autre producteur du projet, se montre enthousiaste: « Ce qui m’a le plus attiré dans cette histoire, c’est l’inéluctabilité de l’apocalypse et l’idée de cette fuite en avant en avion, en compagnie d’un groupe de personnes qui ne parlent même pas la même langue. On ne connaît jamais vraiment les gens avec qui on voyage. Cette prise de conscience que notre survie dépend de ces étrangers, qui font désormais partie de notre tribu, est le point de départ idéal d’un thriller passionnant ». Un point de départ qui fait notamment penser à Lost où les passagers d’un avion devaient compter les uns sur les autres pour survivre après leur crash.

Côté belge, on se réjouit de faire (enfin) partie de la grande famille Netflix. « La réalisation de la toute première Netflix Original belge n’est pas seulement passionnante. C’est aussi un honneur. Le fait qu’il s’agisse d’un thriller de haut vol rend l’aventure encore plus palpitante. Ce n’est pas tous les jours que des cinéastes belges ont la chance de travailler sur des projets de cette envergure et avec un tel point de départ », expliquent les réalisateurs Inti Calfat et Dirk Verheye.

Aucune image de la série n’est encore disponible. Si comme le promet le synopsis, l’histoire se déroule dans un avion, on espère assister à un huis clos haletant et démontrant tout le savoir-faire cinématographique de notre pays. Quant à sa date de diffusion, elle n’est pas encore connue, mais ce sera pour 2020.

Sur le même sujet
Plus d'actualité