« Jamais sans toi, Louna »: l’histoire vraie des époux Sabrina et Yoan Bombarde adaptée à la télévision

La Une diffuse en primeur une nouvelle fiction dramatique adaptée de faits réels.

jamais2_rtbf

Sabrina et Yoan emmènent Louna, leur fille âgée de trois mois, chez le médecin. En tant que jeunes parents d’un premier enfant, ils sont inquiets. La petite vomit et son corps comporte quelques hématomes. Direction les urgences pédiatriques pour un examen approfondi. Après de longues heures d’attente, le verdict tombe. Le bébé serait victime de maltraitances. Les blouses blanches ne prennent pas en compte une information capitale: Sabrina est atteinte de l’angio-œdème, une maladie génétique rare transmise par la mère, qui se caractérise par des gonflements du visage, des organes ou des muqueuses. Du jour au lendemain, le couple, qui vit dans le golfe du Morbihan, en Bretagne, se voit retirer la garde de Louna et les services sociaux placent le bébé en famille d’accueil. Pour les parents, c’est le drame. Commence alors une longue bataille juridique. Claire Weiss, pédopsychiatre, s’empare du dossier et décide de les accompagner dans cette épreuve. Ils vont mettre des années à tenter de prouver leur innocence.

Yann Samuell, réalisateur de longs métrages comme Jeu d’enfants ou La guerre des boutons, adapte pour la télévision l’histoire vraie des époux Sabrina et Yoan Bombarde, qui ont écrit en 2018 le roman bouleversant Plus jamais sans toi, Louna. Rod Paradot (César du meilleur espoir masculin pour La tête haute) et Chloé Jouannet incarnent ces parents démunis face à la décision du corps médical, et victimes du système judiciaire. Alice Taglioni se voit confier le rôle de Claire Weiss, une des seules à se mobiliser pour rétablir la vérité. Les téléfilms adaptés de faits réels (Tu vivras ma fille, Le jour où j’ai brûlé mon cœur ou encore Jacqueline Sauvage) abordent souvent des sujets de société percutants qu’il est intéressant de voir traités sur le petit écran.

Sur le même sujet
Plus d'actualité