La rentrée de Be tv rime avec séries

La chaîne payante lance sa 15e rentrée en renforçant son offre de films et séries, autant en linéaire qu’en svod. Une programmation diversifiée qui promet de belles soirées d’automne devant des fictions de qualité. On vous dit tout.

© BBC

Lancée le 29 octobre 2004, Be tv n’a depuis cessé de se renouveler. La chaîne fut par exemple “la première à diffuser des séries tous les soirs en prime time“ via Be Séries, précise Christian Loiseau, directeur d’antenne. Depuis 2011, Be tv met aussi à disposition de ses abonnés un catalogue très fourni de contenus à la demande (films, séries, documentaires).

Forte de ses contrats avec les plus gros distributeurs mondiaux (Warner, Paramount, Sony, Universal, Canal+, Showtime et HBO), la chaîne peut se targuer d’une offre diversifiée et “premium“ (soit des programmes en exclusivité belge). Et avec l’augmentation des contenus de ces partenaires d’exceptions (30% de productions en plus sur HBO pour 2020), Be tv doit suivre du mieux qu’elle peut. Outre son offre en films et documentaires, la chaîne diffusera une quantité impressionnante de séries cette année. En voici un aperçu.

Years and Years, la série événement

“S’il y a bien un rendez-vous à ne pas manquer en septembre sur Be tv, c’est Years and Years, une série événement coproduite par la BBC et HBO“, annonce d’emblée Be tv dans son communiqué. La chaîne semble être tombée amoureuse de cette série créée par Russel T Davies, et on ne peut que lui donner raison. À partir de l’an 2019, Years and Years raconte l’évolution du monde, d’année en année, dans un Royaume-Uni post-Brexit. Une vraie claque déjà qualifiée de “meilleure série de l’année“ par de nombreux critiques.

Be Séries, le samedi à 20h30 à partir du 7 septembre (et à la demande).

Retrouvez notre critique complète de Years and Years dans le prochain Moustique (4/09).

Watchmen, la première série de super-héros d’HBO

Peu d’information circule sur cette nouvelle création de Damon Lindelof (The Leftovers, Lost). Inspirée du comics d’Alan Moore (qui refuse d’y être associé), la série serait une histoire annexe à l’œuvre initiale, et non un reboot, tout en restant fidèle à l’esprit de Watchmen. “J’adore le matériau source. J’ai eu très peur de le gâcher, je ne suis toujours pas totalement rassuré. En tout cas, j’ai énormément de respect pour l’œuvre originale et son auteur, mais j’ai eu à m’en séparer un peu pour prendre plus de risques“ a confié Lindelof lors d’une conférence de presse de la Television Critics Association. En attendant octobre, on se contente de la mystérieuse bande-annonce sortie le 20 juillet dernier à l’occasion du Comic-Con.

Be 1 Home of HBO, le dimanche à 3h en direct des États-Unis à partir du 20 octobre et le lundi à 21h à partir du 21 octobre (et à la demande).

Butterfly, la première série mainstream sur un enfant transgenre

Maxine, 11 ans, est l’héroïne de cette mini-série britannique en trois épisodes. Née garçon mais se sentant intimement fille, Max va, petit à petit, assumer son identité au risque d’être rejetée par sa famille ou ses camarades de classe. Écrite en collaboration avec l’association Mermaids et sur base d’entretiens avec des familles composée au moins d’un trans, Butterfly montre une réalité encore taboue, celle des enfants trans. “J’espère que les gens vont mieux comprendre ce qu’implique une transition. Ce n’est pas un parcours que l’on choisit“, a expliqué son créateur Tony Marchant (Public Enemies).

Be 1, le lundi 2 septembre à 21h (et à la demande).

Chimerica, le thriller politique

Vue au festival Séries Mania, cette fiction britannique est née de la plume de la jeune dramaturge Lucy Kirkwood. Le point de départ à de quoi surprendre: qui est le “monsieur au char” du soulèvement de Tiananmen dont la photo a fait le tour du monde ? Un photographe de guerre l’ayant photographié ce jour-là se met à sa recherche des dizaines d’années plus tard. La série se transforme alors en une enquête captivante où se mêlent géopolitique et journalisme.

Be Séries, le samedi à 20h30 à partir du 28 septembre (et à la demande).

On oublie pas non plus L’agent immobilier (avec Mathieu Amalric et Eddy MitchellMouche (l’adaptation française de Fleabag), The bisexualLes Sauvages (création oroginale Canal+), The New Pope (la suite de The Young Pope), The Loudest Voice (avec un Russel Crowe méconnaissable) La Guerre des Mondes (série post-apocalyptique de Canal+), la saison 5 du Bureau des Légendes et les saisons 3 de Baron Noir et de The Deuce.

Côté cinéma, Be tv promet du spectaculaire pour sa rentrée qui débute avec A Star is Born et Bohemian Rhapsody, deux films récompensés aux derniers Oscars. La chaîne diffusera également Le Grand Bain, Les Animaux Fantastiques 2, Deadwood, Pupille, Les Chatouilles, etc.

Les documentaires n’ont pas été oubliés par Be tv qui continuera à diffuser La Gaule d’Antoine (dont le prochain se déroulera en Île de France) ainsi que les documentaires Overseas (une co-production Be tv) ou encore Broken Art.

Be tv ce sont des films, séries et documentaires, mais aussi des émissions propres. Pour sa nouvelle saison de Home Cinéma, Fabrice Du Welz recevra de nombreuses personnalités telles quel Zabou Breitman, Michel Hazanavicus, Cédric Klapisch et Claude Lelouch. De son côté, l’émission Clique Dimanche devient quotidienne (et s’appellera donc Clique tout court), toujours avec Mouloud Achour.

Enfin, les amateurs de sports continueront à se régaler avec les 14 chaînes qui y sont dédiées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité