RTL: une rentrée télé indécise

Après NRJ/Nostalgie, c'est RTL qui annonce ses nouveaux programmes. Il y a de tout, du grand n'importe quoi, des bonnes idées et aucune direction d'ensemble apparente.

loic_rtl

Laissons de côté les retours classiques, de Pairi Daïza, le 8 septembre, à Face au juge ou Top chef, des magazines aux séries. Pas de surprise ébouriffante non plus du côté des films (La ch’tite famille, Black Panther…) ou du sport, si ce n’est les matches des Red Flames dès le 29 août et le 3 septembre. Et non on ne parle pas du retour de Stéphane Pauwels.

Dans l’offre des nouveautés, il y a quand même 7 programmes qui nous ont fait dresser l’oreille. Pour des raisons très différentes.

Loïc fou de cuisine

Comme son nom l’indique c’est un magazine culinaire, à l’ancienne, tourné avec un four, des plaques de cuisson et une recette quotidienne. Comme David Martin dans Martin bonheur. A part que Loïc n’a pas d’étoile au Guide Michelin, n’est pas le chef de l’année 2019 pour Gault et Millau et qu’il n’a même pas de fomation professionnelle. C’est juste un garçon de 26 ans, autodidacte et passionné, mignon comme un gendre idéal et absolument charmant. Ca peut tout changer. D’autant qu’il a appris en regardant les classiques de la cuisine en télé et qu’il connaît donc la musique de la mandoline… dans les deux langues – il double son émission quotidienne sur TVI avec une version flamande sur VTM. Démarrage lundi 2 à 18h10.

7 à décider

Préjugé favorable, c’est une émission de Christophe Deborsu. Préjugé défavorable, cela fait plus d’un an qu’on nous en parle. Le principe: sept citoyens passent deux jours dans un gîte en vase clos à s’informer et débattre autour d’une thématique (mobilité, drogue, migration, alimentation, consommation de viande…). Une idée originale qui peut s’avérer intéressante si elle n’a pas macéré trop longtemps. Difficile de concentrer 2 jours en 52 minutes – et de mettre à l’antenne un débat enregistré six mois plus tôt alors que dans le domaine sociétal tout bouge très très vite. Mais comme on n’en sait pas plus, peut-être que des émissions toutes fraîches seront enregistrées – ou qu’on reparlera de 7 à discuter à la rentrée 2020.

Juge d’un jour

C’est bien connu, tant qu’une thématique fonctionne en télé, on peut la surexploiter. La dernière émission judiciaire, née sous le signe de la proximité, peut se révéler passionnante ou virer au massacre, puisqu’elle consiste à présenter une affaire déjà jugée à quelques citoyens (les mêmes que dans 7 à décider?) qui donneront ensuite leur verdict. Heureusement, l’émission a été confiée à Julie Deneyer qui devrait garder ce Juge d’un jour dans les strictes limites du journalisme et du respect de chacun. Dans la foulée, RTL annonce aussi un docu-fiction sur l’affaire Xavier de Ligonnès. Top! L’ennui, c’est que le 10 septembre, La Une diffuse La part du soupçon, un téléfilm avec Kad Merad qui imagine la vie future de l’assassin présumé, suivi de la rediffusion du magazine Non élucidé, consacré à l’affaire. Le comble, ce serait qu’on le retrouve d’ici là.

Dr Cath, mission adoption

La véto préférée des mamies fait son retour avec une émission où elle touchera plus profondément encore toutes les âmes sensibles du royaume (Qui n’aime pas les bêtes n’aime pas les gens). Dr Cath a désormais pour mission d’aider les chiens et chats abandonnés à retrouver une famille. On voit les grands yeux ronds du chaton ou la mine pleine d’espoir du saint-bernard, on pleure déjà. Avec l’accent et la générosité de la dame, on se remet à croire en la nature humaine. Esprits rationnels s’abstenir.

112 hélico d’urgence

Une nouvelle émission en immersion, présentée par Michaël Miraglia, qui se situe quelque part entre une fiction série surchargée en garçons sexy (excellent casting!) et un reportage sur un métier d’assistance compliqué. Le centre medical héliporté travaille 24 h/24 dans les provinces de Liège et du Luxembourg et ses membres interviennent dans des situations qui exigent à la fois du sang-froid, de grandes compétences médicales et une résistance au stress à toute épreuve.

La vraie vie des miss

Une émission proposée par Sandrine Corman qui raconte tant l’avant-élection que l’après, ressuscite des images d’anthologie, fait parler plusieurs ex-miss et suit l’animatrice dans sa vie quotidienne. Pourquoi? Sûrement parce que. A associer avec un autre documentaire présenté par miss Corman: Les Belges de la Légion étrangère. Des sujets sur des mondes aux antipodes, emblématiques de l’offre dispersée? disparate? complémentaire? de cette rentrée RTL et qui risquent de susciter l’un et l’autre la curiosité dans une frange de la population.

Make Belgium Great Again

Mais qui a eu l’idée de pomper le slogan que Donald Trump a piqué à Ronald Reagan, avec tout ce qu’il traîne comme connotations puantes? Pas RTL, puisque l’émission existe déjà sur VTM depuis la saison passée. N’empêche, c’est un titre pourri et une fausse promesse. Alors que le concept est bourré de bonnes intentions puisque Sophie Pendeville (excellent choix) et son équipe veulent sensibiliser le public à retrouver le sens des civilités et de la solidarité. A coups de bonne humeur, d’énergie et d’enthousiasme, ils vont mener des actions pour l’exemple. Ramasser des crasses sur la plage, défendre les places de parkings pour les personnes à mobilité réduite, traquer les mégots jetés par terre, encourager le don d’organes, pourfendre le gaspillage alimentaire, aider des gens à ranger leurs courses dans leur voiture, etc. Pas facile de faire de tout ça une émission, mais ça, c’est une autre histoire…

Sur le même sujet
Plus d'actualité