À la rencontre des rois de Yellowstone sur Ushuaïa TV

Plutôt loup, grizzly ou loutre? Sur Ushuaïa TV, vous aurez l’embarras du choix avec cette série.

© Michael Mazzone / Unsplash

Cette semaine la chaîne nature vous emmène dans le somptueux parc national de Yellowstone, à cheval sur le Wyoming, l’Idaho et le Montana. Immense (plus grand que la Corse), il est aussi mythique de par son statut de plus vieux parc national du monde. Pas un hasard si plus de trois millions de personnes s’y rendent chaque année. Dont le réalisateur Bob Landis, tombé amoureux de l’endroit au point d’y consacrer toute une série. Au milieu des geysers, des pins et des feuillus, gambadent joyeusement une soixantaine de mammifères. L’épopée de Landis débute avec les loups, et plus particulièrement les louves. C’est que dans les montagnes du parc, le mâle alpha laisse doucement le rôle de leader de meute aux femelles. 

En 1995, 66 loups capturés au Canada sont réintroduits à Yellowstone. La décision, controversée, porte rapidement ses fruits. Disparus depuis les années 30, les loups réinvestissent l’espace. Ce mardi, nous seront contés un joli voyage à       travers les saisons et les enjeux quotidiens de deux familles de loups menées par des femelles. L’hiver s’annonce rude pour la meute, le froid ayant précipité les wapitis et les bisons, leurs proies privilégiées, plus bas dans la vallée. Ce vendredi, direction les Rocheuses où, bien plus que les coyotes ou les ours, ce sont les loutres qui mènent la danse. Une chorégraphie impressionnante de rigueur et d’entraide lorsqu’elles mettent leur énergie au service de la communauté pour pêcher dans les lacs et rivières de Yellowstone. Leur malice leur permet notamment de se jouer du dernier invité de Bob Landis, le majestueux grizzly qui, de son côté, vit peinard à l’abri de l’agitation. Au point qu’il a fallu dix ans de tournage pour obtenir un nombre suffisant d’images de Scarface, l’un des doyens du parc, et de sa petite famille.

Sur le même sujet
Plus d'actualité