« C’est du parasitisme », les créateurs de Strip-tease en colère face au « retour » de l’émission culte

Une nouvelle version relookée de Strip-tease sera diffusée à partir du 27 juillet sur une chaîne française privée. Jean Libon et Marco Lamensch, créateurs originaux de l'émission, sont en colère et le font savoir... Avec d'autres, ils publient une lettre ouverte ce mardi 23 juillet.

xomvs6ce6jdfj3thnc2rfphb2e

Cet article a été initalement publié le 15 juillet 2019 et mis à jour le 23 juillet 2019.

« Ainsi donc, « l’émission culte Strip-tease est de retour » après 7 ans d’absence ! Nous sommes ravis de l’apprendre, et le serions encore plus si la nouvelle était vraie ! » Dans un communiqué intitulé « Fake News et parasitisme » plein d’ironie, Jean Libon et Marco Lamensch réagissent à la nouvelle qui a interloqué le monde médiatique francophone la semaine dernière. Sur son compte Twitter officiel, la chaîne RMC Story (chaîne privée française) annonce la diffusion à partir du 27 juillet de la « célèbre série-documentaire Strip-tease« . Ses créateurs originaux, qui n’ont jamais été mis au courant d’un quelconque accord de cession de droits de la part de la RTBF (qui a co-produit et diffusé plus de 850 films de l’émission) et sont tombés des nues en apprenant la nouvelle.

« Vous voulez ma réaction à froid ? Mais non, la nouvelle n’est pas du tout digérée, là c’est encore en train de chauffer…« , nous a répondu un Marco Lamensch encore très énervé ce lundi matin. « Cette nouvelle émission, ce n’est pas Strip-tease. S’ils veulent baptiser leur émission Moulin-Rouge, je suis prêt à leur laisser ce titre. On n’est pas propriétaire d’une manière de travailler, ils travaillent comme ils veulent, ils font ce qu’ils veulent. Mais là c’est du parasitisme parce qu’ils espèrent avoir de l’audience en capitalisant sur le nom, je trouve que c’est quand même un peu gonflé. » 

Le réalisateur, averti des conditions de travail par des connaissances qui ont été contactées par la nouvelle production, craint que la nouvelle émission entache la réputation de l’ancienne. « Si c’est bien, je ne doute pas que l’émission obtienne rapidement une belle audience. Et ils auront d’autant de mérite qu’ils auront fabriqué chaque film avec une économie de moyens louable : une équipe d’une personne contre trois, jadis, pas de preneur de son, quatre fois moins de temps de réalisation, division par deux du salaire du réalisateur… qui bien souvent n’assiste même pas au montage et ne signe pas le film ! » 

Comportement étrange de la RTBF

Marco Lamensch ne comprend pas non plus les motivations de la RTBF derrière cette cession de droits. Il collabore toujours avec le service public avec son acolyte Jean Libon: c’est à eux qu’on doit la réalisation du fascinant film à succès Ni juge ni soumise (César du meilleur film documentaire 2019) avec Anne Gruwez. La stratégie était d’ailleurs de continuer Strip-Tease non pas dans un format pour la télévision mais pour le cinéma. « La nouvelle émission risque de couper l’herbe sous le pied des producteurs français qui travaillent avec nous sur la production de films. L’étiquette Strip-tease est synonyme de qualité, et puis il y a des rigolos qui débarquent avec une copie et un générique d’une platitude et d’une vulgarité à pleurer. Ça me met d’assez mauvaise humeur… » 

Le documentaliste est d’autant plus remonté que la RTBF continue de relayer sur son site internet et dans ses programmes d’anciens numéros de Strip-tease, preuve que la recette fonctionne toujours auprès d’une frange du public. « D’un côté ils mettent toujours le programme en avant, et de l’autre on nous fait un enfant dans le dos en cédant les droits. Je ne suis pas dans le secret des Dieux. Mais quand Jean-Paul Philippot (administrateur général de la RTBF, NDLR), qui réagit d’habitude rapidement à nos demandes, a mis plus d’un mois à nous répondre sur ce sujet, je crois qu’il n’était pas au courant de l’affaire… » Si cette « affaire » enrage les créateurs, Marco Lamensch assure qu’elle ne les empêchent pourtant pas de dormir.

Un tiers de « chefs d’œuvres »

Pour savoir ce qu’a été Strip-tease, Jean Libon et Marco Lamensch appellent dans leur communiqué à (re)voir les « chefs d’œuvres » réalisés entre 1985 et 2012 sur les sites de la Sonuma (archives de la RTBF) et de la chaîne YouTube « Strip-Tease officiel ». « Nous l’avons toujours dit : les épisodes de Strip-tease ne sont pas tous réussis, un tiers des films n’aurait pas dû être tourné, et un autre tiers aurait dû l’être mieux. Mais dans le tiers restant, il y en a beaucoup qui sont tout de même excellents« , affirme fièrement notre interlocuteur. Les meilleurs selon nous ? « Docteur Lulu« , « Les aventures de la famille de Becker« , « La soucoupe et le perroquet » (photo) et « 135.3 dB« .

Lettre ouverte :  « L’ÉMISSION STRIP-TEASE « REVIENT » SUR RMC STORY… »

« Nous, auteurs-réalisateurs et réalisatrices qui avons travaillé pour la collection Strip-tease, nous indignons de la nouvelle émission revendue sous le même titre par la RTBF à la société Match Point pour une diffusion sur RMC Story.

Strip-Tease a été une collection de documentaires de télévision, réalisés de manière professionnelle, qui a marqué son époque et s’inscrit dans l’histoire du cinéma direct. Quand la télévision assumait encore l’originalité de ses programmes, nous y avons travaillé, et contribué à son succès. L’esprit en fut joyeux et iconoclaste, la réalisation exigeante et méthodique. Il en résulte une précieuse peinture de la société, plus de 800 films, beaucoup unanimement reconnus, d’autres plus controversés.

Mais prétendre réaliser des films de qualité en quatre fois moins de temps, avec un manque flagrant de moyens relève plus de l’escroquerie que de l’ambition. Qu’un responsable de la chaine diffusant le nouveau programme soit assez stupide pour déclarer : « Il n’y a pas mode de captation plus pur : on pose la caméra et on laisse tourner » prouve à l’évidence qu’ils n’ont rien compris. Et que les copieurs ne savent même pas copier ! Et, cerise sur le gâteau, la désespérante contrefaçon du nouveau générique, vulgaire plagiat de l’original, témoigne assez de l’ambition de cet « ersatz de Strip-Tease ».

Non, décidément, peut-être Strip-Tease renaîtra-t-il un jour de ses cendres, mais ni ici, ni surtout comme ça ! Que ce programme s’appelle comme il veut, mais certainement pas Strip-Tease ! »

Anne-Marie AVOUAC – Peter BOECKX – Françoise CLEACH – Manolo D’ARTHUYS  – Manuela DALLE – Emmanuelle DUPUIS – Philippe DUTILLEUL – Dominique FISCHBACH  – André FRANCOIS – Antoine GALLIEN  – Anne GALLOIS  – Valérie BIERENS de HAAN – Jean-Pascal HATTU  – Yves HINANT – Véronique HOUTH  – Marie KA  – Joachim LAFOSSE – Marco LAMENSCH – Olivier LAMOUR  – Camille LANCRY  – Didier LANNOY – Jean LIBON – Emmanuelle MACHTOU  – Benoit MARIAGE – Aline MORCILLO – Richard OLIVIER – Mathieu ORTLIEB  – Cécile PATINGRE  – Laure PRADAL – Emmanuel RICHE – Antoine RODET  – Françoise ROMAND  – Isabelle SYLVESTRE  – Farida TAHER  – Luckas VANDER TAELEN – Jean-Michel VENNEMANI

Sur le même sujet
Plus d'actualité