Coûte que coûte: c’est de la bonne

Le magazine d'RTL-TVi s'intéresse au chanvre, avec lequel rien ne se perd.

belgaimage-137050019-full

Cosmétique, alimentation, le chanvre (cannabis industriel) est l’ingrédient tendance du moment. On en parle moins, mais ce nouveau matériau trouve également des débouchés dans l’automobile, la papeterie, le plastique, les litières pour animaux et même la construction. Cultivé autrefois dans nos régions, il a progressivement disparu des champs. Depuis dix ans, la demande augmente et dès lors, les hectares de culture également. Ça représente 500 hectares aujourd’hui.

Coûte que coûte visite tout un secteur en expansion, des champs aux usines. On visitera ainsi IsoHemp, société wallonne qui l’utilise pour fabriquer des briques, et favoriser ainsi la maçonnerie écologique et naturelle. Car la plante est aussi une piste pour des cultures durables. Tout y est bon: les tiges, les feuilles, les fleurs, rien à jeter. Le futur est dans les prés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité