Colette, l’insoumise : la chatte à neuf vies

Arte propose un documentaire bien ficelé sur l'écrivaine française Colette.

259a0882-59ee-11e9-9606-c233179bd9ae_web_

On se navre souvent de voir les documentaires résumer les écrivains à leur biographie. Leur art et leur attrait sont ailleurs, dans les livres, dans les mots, qui seuls comptent. En ce qui concerne l’auteure de Claudine et du Blé en herbe, les deux sont si intimement mêlés que cette approche s’impose. Colette a popularisé l’autofiction et mené une vie libre et romanesque. Cécile Denjean la dépeint fort bien, au travers d’images de films muets et d’archives Belle Époque extravagantes. La toute belle idée est d’avoir convié l’illustratrice Catel (auteure d’une BD biographique sur Joséphine Baker), qui rythme les séquences avec malice. Un petit bijou licencieux comme il se doit, qui suit le Chéri de Stephen Frears.

Sur le même sujet
Plus d'actualité