Arte regards : mordi e fuggi

“Mords et fuis”, c’est le surnom que les Vénitiens donnent à ces touristes éphémères qui rongent leur ville.

0c048af0-59ee-11e9-9606-c233179bd9ae_web_

Les touristes à Venise sont jusqu’à 100.000 par jour, soit le double du nombre d’habitants, et n’ont pas qu’une influence positive sur la cité. Leur présence en masse a notamment rendu la vie de plus en plus compliquée pour les jeunes Vénitiens, parfois obligés d’aller vivre ailleurs. L’administration prend donc ses décisions en fonction d’une population vieillissante, ce qui n’aide pas toujours à l’adaptation de la ville. Certains résistent: la plateforme “Venezia autentica” soutient ainsi un commerce durable et local. Il va falloir réinventer Venise en s’ouvrant à la modernité tout en conservant les traditions.

Sur le même sujet
Plus d'actualité