Au bonheur des dames : qui sont les femmes de ménage?

Un million de familles belges font appel à une aide ménagère. Portrait de ces femmes de l’ombre.

volha-flaxeco-546953-unsplash

Elles s’appellent Laurence, Sabine, Christelle, ont entre 20 et 65 ans et viennent chaque semaine récurer vos sols, laver vos vitres et faire votre lit. Aujourd’hui, le secteur des titres-services emploie 165.000 personnes dont seulement 3% sont des hommes. Après avoir rencontré 120 aides ménagères, Gaëlle Hardy et Agnès Lejeune offrent un portrait touchant et réaliste de ce métier dans Au bonheur des dames. “La majorité d’entre elles ont encore des difficultés à assumer leur travail. Voilà pourquoi on s’est tournées vers elles. Après 15 ans de fonctionnement des titres-services, c’était le moment de leur donner la parole”, expliquait Agnès Lejeune lors de la sortie du film.

En les suivant dans leur travail, les deux réalisatrices font parler ces femmes de leur travail et du rapport avec les clients. “Le but du film, c’était de les filmer au travail et qu’à la faveur de leurs gestes, elles parlent du regard qu’elles portent sur leur profession pour qu’on puisse finalement changer le regard des clients sur elles.” Car le métier reste encore taché de préjugés, ce qui n’encourage pas ces employées à assumer complètement leur job. On pourra par exemple s’étonner d’entendre l’une d’elles expliquer qu’elle adore l’opéra et qu’elle en écoute avec une de ses clientes. Le documentaire envoie valser nos a priori et permet à ces femmes que l’on entend trop rarement de s’exprimer. Et si le secteur a permis à plusieurs d’entre elles de sortir du travail au noir, de nombreux efforts sont encore à faire. La profession entraîne souvent des problèmes physiques (maux de dos, nuque, poignets) qui ne sont pas encore considérés comme maladies du travail. Certaines aiment leur travail, mais pas à “n’importe quelles conditions”: elles veulent notamment être reconnues socialement par les sociétés et les clients. “Et là y a du travail”, reconnaît Agnès Lejeune.

Sur le même sujet
Plus d'actualité