Undercover : la série belgo-néerlandaise qui séduit les critiques du monde entier

Undercover est une série policière belge de très bonne facture. À découvrir !

undercover_rtbf

À son titre, Undercover pourrait être une énième série américaine, avec David Boreanaz par exemple. La très bonne fiction en dix épisodes est en réalité une production belgo-néerlandaise qui a déjà séduit les critiques du monde entier. L’action, inspirée de faits réels, se déroule dans le Limbourg, où se déroule presque toute la production d’ecstasy mondiale – on parle de 500 millions de pilules (pour 2 milliards de chiffre d’affaires) qui, chaque année, quittent cette “Colombie de l’ecstasy” pour le reste de la planète. Avec la grande criminalité que cela engendre : laboratoires clandestins, exploitation de main-d’œuvre, règlements de compte.

Dans Undercover, Ferry Bouman (Frank Lammers) est l’un de plus grands producteurs du pays. Les forces de l’ordre n’ont malheureusement pas assez de preuves pour l’arrêter. Elles envoient donc deux agents sous couverture au camping où le criminel passe tous ses week-ends: Bob Lemmens (Tom Waes), un habitué des missions du genre, et Kim de Rooij (Anna Drijver), nouvelle dans le métier. Avec des méthodes de travail différentes, leur collaboration dans un espace de quelques mètres carrés sera parfois ardue. Surtout que Bob tente d’équilibrer vie professionnelle et vie privée, et que les débuts de la mission sont périlleux. C’est la crise au sein de l’organisation de Ferry et il se méfie de tout le monde. Véritable réussite nominée au CanneSeries en 2018, Undercover allie avec brio le drame et l’humour: les scènes les plus violentes sont compensées par des moments beaucoup plus légers avec les pensionnaires du camping. Le casting est impeccable et le scénario haletant. Autant d’atouts qui font du programme une pépite, qu’on peut compter parmi les grandes réussites belges prêtes à conquérir l’étranger.

Sur le même sujet
Plus d'actualité