The Rolling Stones : entre pierres et scarabées

Arte déroule le tapis rouge aux Rolling Stones et aux Beatles à travers un documentaire et une performance inédite.

f40a8c5e-545e-11e9-8597-ea65c9fc2fd0_web_

Pas de jaloux! Les fans des Rolling Stones et des Beatles auront droit à leur moment nostalgie. Même si, à l’image des groupes eux-mêmes, les programmes s’opposent gentiment. Le premier, Crossfire Hurricane, retrace la carrière des Stones des tréfonds de Londres aux scènes les plus mythiques de la planète. Contrairement à ses rivaux, la bande à Mick Jagger a survécu aux années 60 pour encore remplir des stades aujourd’hui. Même si, de provocatrice et subversive, elle est surtout devenue une machine à pognon qui ferait honte aux musiciens de 1968, eux qui criaient What can a poor boy do, except to sing for a rock’n’roll band? dans Street Fighting Man. Qu’importe, les Stones restent les génies biberonnés au blues capables de traverser chaque courant musical.

Entre les interviews de Jagger, Richards, Watts et Wood se faufilent des moments d’histoire, composés d’extraits de concerts, vidéos intimistes et archives d’époque qui font de Crossfire Hurricane une bible incontournable. Les fans des Beatles devront, eux, “se contenter” d’un formidable hommage d’une partie de la scène anglaise, dont Pete Doherty et Gaz Coombes, à leur album “Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band”. Les personnages de cet album légendaire ont pris vie pour la première fois en 2017 à la Philharmonie de Paris, les Beatles ne l’ayant jamais interprété en live.

Sur le même sujet
Plus d'actualité