Plan Cult reçoit Marc Ysaye

Pression pour Félicien Bogaerts qui reçoit son mentor, Marc Ysaye, le pensionné le plus actif du PAB.

marc_ysaye_rtbf

Retiré des rouages de la RTBF, l’ancien directeur de Classic 21 se consacre à sa passion: le rock’n’roll en particulier. Ce sujet, matière d’une vie, il en parle ce soir avec ce mélange d’érudition, d’humour et d’anecdotes qui font le sel des Classiques du dimanche matin comme de son spectacle. Car Marc Ysaye a pris goût au stand up. Après ses salles combles au TTO l’année passée, le batteur de Machiavel retrouve la scène, avec le groupe Mister Cover, pour parcourir avec son public l’histoire de la musique qui fait du bruit, lives à l’appui, et égrainer les souvenirs d’une carrière qui dépote et a croisé tout le gotha du rock, avec plus ou moins de bonheur. Une tournée burinée, qu’il évoque ce soir avec son protégé, Félicien Bogaerts, le “jeune vieux” (selon le principal intéressé) frappé par le feu sacré, engagé à 16 ans comme pour passer le relais.

Pour accueillir les retrouvailles, on aurait imaginé une salle de concert bien roots, patinée de 50 ans de bière et de riffs. Nenni. On se retrouve au Grand Hornu, cadre d’une expo sur les artisans verriers belges. Un perfecto dans une galerie de Val-Saint-Lambert. Et c’est là tout l’intérêt du nouveau rendez-vous culturel de La Trois. Décloisonner les genres, ouvrir les portes des lieux prétendument austères pour y amener de nouveaux publics. Ce refus du confort, cette volonté de sortir de l’attendu tient la route et installe Plan Cult dans nos envies de la semaine. Surtout que l’agenda, bien foutu et pas bruxellocentriste, couplé aux séquences ultra variées, donne envie d’éteindre la télé. Pas trop vite quand même, parce qu’on raterait Mamy Nicole, en visite de la rétrospective Wim Delvoye

Sur le même sujet
Plus d'actualité