Les papys de la télé

Retour au siècle dernier dans ce prime bourré de souvenirs et sous-titré Surprise Party.

0bd56520-545f-11e9-8597-ea65c9fc2fd0_web_

Laurent Ruquier, qui a toujours aimé les petits vieux, les has been et même les has never been, nous offre ce soir un plateau très années 80. Face à lui, deux monstres sacrés qui ont jadis pulvérisé les audiences et marqué quelques générations télé, Michel Drucker (76 ans) et Thierry Ardisson (70 ans). Toujours en service, ils n’animent plus aujourd’hui que des émissions dis-crètes: Vivement dimanche sur France 2 pour le premier, Les Terriens du samedi sur C8 pour le second. Mais même si leurs productions actuelles n’excitent plus grand monde, quand ils sont invités ailleurs, ils ont toujours des dizaines d’histoires à raconter qui font croustiller les souvenirs du public, et des casseroles en noir et blanc qui font plaisir à voir.

Dans la foulée, Ruquier ressuscite aussi d’autres figures emblématiques qu’on avait presque oubliées, comme la flamboyante chanteuse Larusso ou Laurent Fontaine – le comparse à lunettes de Pascal Bataille dans Y a que la vérité qui compte ou Drôles de petits champions, à qui on ne pardonnera jamais de nous avoir fourré dans les oreilles la cabotine Priscilla Betti, alors enfant juke-box qui criait très fort. Toujours au rayon archives qui bougent encore: Évelyne Thomas, Jean-Luc Lahaye et la délicieuse Alison Arngrim, quinquagénaire francophile très rigolote qui fut pendant sept ans l’infâme Nellie Oleson dans La petite maison dans la prairie. Plus jeunes, mais à peine: Olivier Baroux, le réalisateur des Tuche (55 ans) et Bob Sinclar (50 ans dans quelques se– maines). Face à tout ce beau monde, quelques représentants des années 2000 qui risquent fort d’être un peu largués… Miss France 2019, Vaimalama Chaves, le magicien Maxime Tabart et Bilal Hassani, qui représentera la France au Concours Eurovision au mois de mai.

Sur le même sujet
Plus d'actualité