La nouvelle guerre du narcotrafic: Narcos live

Histoire du narcotrafic, secrets des barons de la drogue, Delahousse nous raconte une autre guerre.

belgaimage-145843507

La récente condamnation d’El Chapo donne l’occasion à Laurent Delahousse de remonter le temps et de narrer l’histoire du narcotrafic, depuis l’après-Seconde Guerre mondiale sur les docks de Marseille à nos jours. Ils sont héros de cinéma ou de séries télé, mais dans la réalité, ils sont ennemis publics. Ainsi, le démantèlement de la French Connection nous emmène en Amérique du Sud, en Colombie et au Mexique, en remontant vers les États-Unis. Le gendarme du monde a d’abord laissé faire en utilisant les trafiquants de drogues dans sa lutte contre le communisme, avant de créer la DEA. Mais la politique de la tolérance zéro n’a jamais trouvé victoire.

Le documentaire pose les grandes lignes d’un récit mondial où les cartels de drogues mènent une guerre sanglante pour dominer un marché lucratif et mortel. D’anciens trafiquants, des experts et agents de police témoignent des parcours de Joaquín Guzmán, Griselda Blanco et Pablo Escobar, mais aussi des victoires et des gros ratés de la DEA. On se souvient du petit scandale américain lorsque les autorités ont pensé pouvoir se jouer des cartels en nourrissant le trafic d’armes. Et si les têtes finissent toujours par tomber, les réseaux, eux, telles des multinationales, perdurent. Tandis que la consommation de poudre blanche ne cesse d’augmenter.

Sans trop s’embarrasser de la complexité géopolitique, le film, à l’instar de la collection Un jour, un destin, choisit de raconter les secrets d’histoire par le prisme de destins personnels. C’est factuel, assez grossier, mais l’efficacité narrative sait maintenir l’attention.

Sur le même sujet
Plus d'actualité