Euro 2020 : retour en campagne

Après une année riche, les Diables remettent le bleu de chauffe. Objectif: un ticket pour l'Euro.

diables_rouges_kompany_belgaimage-142388410-full

Trois mois après le commun des mortels, nos Diables Rouges ont enfin pu se souhaiter la bonne année à l’occasion de leurs retrouvailles. Un cru 2019 un peu routinier après ce millésime 2018 exceptionnel qui leur a valu une médaille de bronze historique en Russie. Déjà ternie par l’absence de grand rendez-vous international, cette année s’annonce aussi moins emballante sans la participation à la Ligue des Nations de juin prochain. L’objectif sera donc de préparer la prochaine en ne loupant pas le train pour l’Euro 2020. Un tournoi pour la première fois itinérant puisqu’il se baladera de Bakou à Copenhague sans passer par Bruxelles. Un programme austère donc. Pas de Brésil ou de Bleus mais un groupe largement à la portée des hommes de Martinez.

Ils devront tout de même se méfier des Russes (qu’ils ont rencontrés il y a quelques jours), en plein renouveau depuis leur Mondial réussi. Attention aussi à l’Écosse, adversaire abordable mais qui pourrait être inspiré par les mauvais tours que nous ont joués leurs voisins gallois il n’y pas si longtemps. Il s’agira aussi de mettre l’accent sur la motivation face aux très petits pour passer l’écueil et relancer la machine à rêver. D’autant que les Diables devront se passer d’une arme ô combien importante avec la retraite internationale de Marouane Fellaini. L’ex-touffe la plus iconique du foot européen a décidé de tirer sa révérence dans la foulée de son transfert dans l’Empire du Milieu. Plus beau contrôle poitrine de l’univers et sauveur de la patrie contre l’Algérie entre autres, Big Mo’ manquera pour sa sympathie mais aussi par sa capacité à tirer les siens des plus mauvais pas. Si son départ laisse un vide immense, gageons qu’il ne sera pas regretté ce soir face aux modestes Chypriotes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité