Retour aux sources : la Corée déchirée

Retour aux sources se penche sur un conflit qui, depuis près de 70 ans, menace la paix mondiale.

coree_rtbf

Il y a quelques jours, Donald Trump revenait bredouille de sa rencontre avec Kim Jong-un, leader de Corée du Nord. Sans surprise: cela fait 70 ans que le monde assiste à un statu quo en ce qui concerne ce pays. Tout a commencé durant la Deuxième Guerre mondiale. Inquiets de voir les Russes progresser en Asie, les Américains dessinent une ligne de démarcation en Corée: l’URSS restera d’un côté, les Alliés de l’autre. En 30 minutes et sans jamais consulter les Coréens, l’armée américaine trace une séparation le long du 38e parallèle. Cela coupe des dizaines de villages, des chemins de fer, des routes?  Qu’à cela ne tienne, les communistes sont “contenus”! Avec la Guerre Froide, la ligne devient frontière. Les États-Unis placent leurs pions en Corée du Sud en la personne de Syngman Rhee, Staline fait de même au Nord avec Kim Il-sung.

Avec l’aval de Mao et Staline, le leader du Nord attaque le Sud. Nous sommes en 1950 et c’est le début de la Guerre de Corée. Les Nations Unies envoient une coalition pour soutenir Rhee. Les soldats de l’ONU, dirigés par le général MacArthur, remplissent leur mission. Mais les Américains saisissent l’occasion pour prendre le Nord. Leur but? La Chine! L’armée de Mao se lance dans la guerre. Les combats dureront trois ans pour un retour au point de départ: deux Corée séparées au-dessus de Séoul. Et le bilan est terrible: deux millions de civils sont morts. Dans les deux camps, on se souvient avec amertume des massacres d’innocents, de la famine… La perspective d’un nouveau conflit hante chaque habitant. Au Sud, on se rassure avec les très nombreuses bases militaires américaines de la région. Au Nord, en se dotant d’armes nucléaires. Le documentaire de ce soir explique pourquoi ce conflit lointain a encore un tel impact sur la sécurité mondiale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité