Daho par Daho : tombé pour la musique

Il n’est pas de hasard, il est des rendez-vous, pas de coïncidence. Daho en sait quelque chose.

daho_par_daho_f3

“Ce sont les premières années qui vous construisent. Après, on se démerde avec et on fait ce qu’on peut.” Le documentaire démarre avec cette phrase citée par Étienne Daho lui-même. En même temps, le format d’image, carré au départ, s’élargit petit à petit et laisse place au chanteur en 16/9. Timide et réservé, le métier ne semblait pas lui être destiné. “Depuis toujours, j’ai des musiques dans la tête. Des mélodies. La première que j’ai écrite, j’avais 14 ans et elle s’appelait Attendre.”, confie l’artiste. Il n’aura pas attendu longtemps avant de devenir un phénomène dans les années 80. Au fil de ses treize albums, du premier jusqu’au dernier, Daho se raconte. Pas de grandes révélations, plutôt des sentiments selon les époques. De sa période d’anonymat aux rencontres déterminantes, de son succès difficile à gérer jusqu’à sa renaissance. Tous ses disques sont autobiographiques. Chacun d’eux ressemble à un chapitre qui enferme deux ans de son existence. Étienne Daho, très pudique dans les médias, a choisi cette occasion pour jeter un coup d’œil rétrospectif sur ses 40 ans de carrière.

Sur le même sujet
Plus d'actualité