Euro 2020 : se relever

Après leur couac dans la Ligue des Nations, Diables Rouges et Bleus doivent se reprendre pour affronter l’Euro 2020.

football_belgaimage-141179160-full

Respectivement première et deuxième nation mondiale selon le classement FIFA actuel, la Belgique et la France débutent cette semaine leur campagne qualificative pour l’Euro 2020. Chacune versée dans un groupe de six – comptez l’Écosse, Chypre, le Kazakhstan et Saint-Marin en plus pour les Diables Rouges; l’Islande, la Turquie, l’Albanie et Andorre pour les Bleus -, nos deux pays n’ont plus à présent la moindre excuse de se louper, sachant que les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés. Le tout bien sûr sera d’aborder ces rendez-vous avec sérieux, suite à l’euphorie – compréhensible, certes – du dernier Mondial et l’avertissement qu’a constitué la Ligue des Nations, avec des cuisantes défaites aux Pays-Bas (2-0) pour la France, et en Suisse (5-2) pour la Belgique.

Au Stade Roi Baudouin, c’est la Russie (50e mondiale) qui nous rend visite. Surprenants quarts de finalistes de “leur” coupe du monde, ses joueurs n’ont encore jamais su battre les Diables. Pour les hommes de Roberto Martinez (photo), une victoire à domicile en entame de bal serait forcément idéale avant de devoir déjà négocier un déplacement délicat dimanche, à Chypre. Quant à Didier Deschamps et ses champions du monde, ils rencontrent pour la première fois la modeste Moldavie, 170e mondiale (vendredi à 20h35 sur TF1), avant d’accueillir lundi l’abordable Islande.

Ce sont dix rencontres que nos pays devront disputer d’ici le mois de novembre, dans ces qualifications où l’on enregistre la toute première inscription du Kosovo. Cela donc, pour faire partie des 24 participants du prochain Euro, qui aura la particularité de se disputer dans douze villes. Mais nous n’y sommes pas encore…

Sur le même sujet
Plus d'actualité